LE MOYEN DURABLE DE DÉTRUIRE ET DE RECYCLER LE PAPIER EN TOUTE SÉCURITÉ

Regarder la vidéo Nous contacter
Revolutionary technology

Bénéficiez d’une technologie révolutionnaire

PaperLab est le premier1 recycleur de papier de bureau au monde. Il transforme le papier usagé2 en papier neuf via un procédé quasiment à sec3, grâce à la technologie unique d’Epson « Dry Fiber », ou « Fibre sèche ». Grâce à cette solution, votre entreprise peut détruire en toute sécurité des données sensibles, recyler le papier, réduire son impact sur la société et sur l’environnement, et maîtriser son approvisionnement en papier.

Télécharger la brochure
Télécharger la brochure
Bénéficiez d’une technologie révolutionnaire
 

Destruction complète des informations sensibles

Certification de sécurité la plus élevée (niveau P7)

Transformez le papier usagé2 en papier neuf, à la demande

Produisez jusqu’à 720 feuilles à l’heure

Produisez différents types de papier jusqu’à 240 g/m2

Produisez différentes couleurs

Aide à la réalisation des objectifs de développement durable

Contribuez à l’économie circulaire

Utilisation responsable de l’eau

Réduisez votre empreinte carbone

Éliminez la chaîne d’approvisionnement

Regarder la vidéo Voir les caractéristiques

Changer le futur du papier

Découvrez l'innovation technologique qui se cache sous l'Epson PaperLab A-8000, le système de transformation à sec du papier en entreprise et contactez-nous pour plus d'information

Nous contacter

Technologie Dry Fiber

Une combinaison de trois procédés permet de transformer le papier usagé2 en papier neuf le défibrage, le liage et le compactage. Contrairement aux systèmes de fabrication de papier traditionnels, PaperLab n’utilise pratiquement pas d’eau. Ce procédé quasiment à sec3 permet de produire du papier neuf via un petit cycle local.

Papier imprimé usagé

Défibrage

Toner et encres sont supprimés des déchets papier2 et retransformés en fibres.

Fixation

Rassemble les fibres propres, les renforce et forme du papier neuf en fonction de la couleur et du grammage choisis.

Façonnage

Utilise un procédé de pression puis découpe le papier neuf au format A4 ou A3.

Papier neuf

Papier à fibres sèches

Destroy and recycle sensitive documents on demand

Détruisez et recyclez vos documents sensibles à la demande

Alors que la sécurité des données est cruciale pour votre entreprise, PaperLab vous offre la certitude absolue que vos documents confidentiels sont détruits efficacement et en toute sécurité. Toner et encres sont supprimés des déchets papier2 et retransformés en fibres.

Vos informations restent donc en sécurité au sein de votre entreprise et ne sont jamais confiées à des contractants externes.

Avec son niveau de sécurité P7, cette nouvelle solution va bien au-delà des normes classiques de destruction de l’information.

Norme ISO/IEC 21964-2, niveau de sécurité P7 : destruction des supports de données de manière à ce que les données qu’ils contiennent ne puissent pas être reproduites à l’aide des technologies ou des connaissances scientifiques actuelles (taille des particules <5 mm²).

LE PROCÉDÉ TRADITIONNEL

Solution de déchiquetage standard

Solution de déchiquetage standard

Le déchiquetage du papier constitue le procédé traditionnel de destruction des documents confidentiels au bureau. Cette démarche implique d’emballer les déchets papier, qui doivent ensuite être collectés ou livrés à l’usine de déchiquetage.

Malgré ce processus chronophage, le papier déchiqueté n’est que partiellement détruit. Celui-ci doit en outre être traité et collecté.

Les usines externes spécialisées dans le traitement des déchets papier peuvent représenter un coût et une organisation logistique importants, ainsi qu’une empreinte carbone accrue.

Le papier neuf doit être approvisionné, acheté puis livré, mobilisant plus d’efforts en matière de planification et de logistique.

Blue arrow

CYCLE DU PAPIER RACCOURCI

Solution interne PaperLab

La solution PaperLab

Les déchets papier sont collectés ou déposés, puis entreposés en toute sécurité en interne, prêts à être traités par PaperLab.

En moins de trois minutes, du papier neuf sort de PaperLab4 (à partir de la première feuille).

Contribuez à l’économie circulaire

Préservation des ressources en eau Le papier PaperLab requiert 95 à 96 % d’eau en moins6, selon les méthodes de calcul vérifiées par TÜV Rheinland

Réduction du CO2

Économie des ressources en bois

Recyclez et créez du papier à la demande

Recyclez et créez du papier à la demande

La polyvalence de PaperLab répond à vos besoins d’entreprise, en vous permettant de produire du papier rapidement et dans une diversité de formats et de finitions à la demande :

Formats A4 et A3

Papier ordinaire à 90 g/m2

Cartes à 150-240 g/m2

Une gamme de couleurs

Cartes de visite

Bloc-notes

PaperLab peut utiliser les papiers usagés2 au format A4 ou A3, et le papier ordinaire de 64 g/m2 à 108 g/m2.

PaperLab peut produire jusqu’à 720 feuilles A4 ou 360 feuilles A3 par heure4, à partir de la première feuille, ce qui équivaut à 5 760 feuilles pour une journée de huit heures.

La première feuille sort en trois minutes4. Ce papier recyclé peut être utilisé avec les imprimantes laser, jet d’encre et photocopieuses ordinaires.

Avez-vous des questions au sujet de PaperLab ?

Pour en savoir plus sur PaperLab, indiquez vos coordonnées ci-dessous afin qu’un représentant Epson vous contacte.

Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires.

Veuillez remplir ce champ
Veuillez remplir ce champ
Veuillez remplir ce champ
Veuillez remplir ce champ
Veuillez remplir ce champ
Je souhaite recevoir des informations par e-mail sur les futurs produits, promotions, offres ou événements Epson.
  1. Source : étude menée par Epson en novembre 2016.
  2. PaperLab peut utiliser le papier ordinaire aux formats A3 et A4 comme matière première.
  3. Une petite quantité d’eau est utilisée afin de conserver un certain niveau d’humidité à l’intérieur du système.
  4. Valeurs approximatives. La vitesse de sortie et le temps de sortie de la première feuille peuvent varier en fonction des conditions environnementales.
  5. La norme DIN 6738 classifie la durée de vie du papier et s’appuie sur l’effet du vieillissement accéléré sur la résistance du papier. Norme approuvée par le Deutsches Institut für Normung (institut allemand de normalisation). LDK 24-85 correspond à la catégorie de durée de vie la plus élevée. Le papier classé dans cette catégorie peut être qualifié de « résistant au vieillissement » d’après le niveau de connaissances actuel. En vertu d’une manipulation et d’un stockage délicats, sa longévité peut répondre aux plus fortes exigences.
  6. Par rapport au papier à fibres fraîches et au papier recyclé produits en Allemagne : octobre 2019.
Contactez-nous