Indice Epson B2B sur l’environnement de travail ecoresponsable pour 2021

Télécharger le PDF

Introduction : Agissons maintenant pour le développement durable

Au commencement de l'année 2020, les entreprises et leurs employés se rendaient déjà compte des répercussions des déplacements professionnels excessifs, des avantages du télétravail et du rôle tenu par la technologie pour la mise en place d'un environnement de travail plus efficace et durable. La pandémie de COVID n’a pas généré de changement mais a joué le rôle de catalyseur.

Les confinements nous ont ouvert les yeux sur un futur différent. La baisse significative du volume du trafic a amélioré la qualité de l'air et diminué la pollution sonore. Le télétravail rendu possible grâce à la technologie a réduit la dépendance énergétique des entreprises et amélioré l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle de certains employés. Il a également accéléré les changements dans le comportement et les attentes des clients sur ce qui constitue une entreprise durable, soutenue par la technologie.

Alors que nous entrons dans une longue période de convalescence, la durabilité de l’environnement constitue un des éléments essentiels de la réussite de l’entreprise. L’indice Epson sur l’environnement de travail durable pour 2021 est la première étape d’une série d’études de marché grâce à laquelle les entreprises peuvent évaluer et mesurer leurs progrès en matière de développement durable.

Nous estimons que le rôle que la technologie doit jouer dans l'élaboration d’entreprises durables est déterminant. C’est dans cet esprit que nous avons entrepris de comprendre les points de vue et les prises de position de chacun. En collaboration avec la société de recherche B2B International, nous avons interrogé plus de 4 000 employés dans 26 pays et organisé de nombreuses tables rondes afin d'évaluer, même en pleine pandémie, l'attrait pour les initiatives durables. Les résultats de cette étude sont encourageants. Nous partageons avec vous le résultat de nos recherches ainsi que l’analyse des principales tendances et les solutions que chaque entreprise peut mettre en place.

Darren Phelps
Vice-Président des opérations commerciales au sein d'Epson Europe

3/4
des salariés souhaitent que l'accent soit mis sur les questions environnementales et sociétales, après la pandémie.
4/5
estiment que le rôle du développement durable dans les entreprises est en pleine croissance.

MAIS

Seuls
25% des employés
et
29% des employeurs
estiment que le développement durable sera intégré à 100 % à leur cadre de travail et aux plans de relance, à leur retour, après la pandémie.

Les employés sont plus enthousiastes vis-à-vis du télétravail que leurs employeurs. Deux fois plus d'employés souhaitent la mise en place d'un travail flexible comparé aux employeurs.

 

Pas besoin d'attendre la « Grande Révolution ». Les entreprises peuvent faire évoluer les mentalités et effectuer de simples changements technologiques MAINTENANT.

70% des employés souhaitent que l’équipement, pour le télétravail, soit durable ou moins consommateur d'énergie ou encore, joue un rôle dans la réduction des déchets.

La culture joue un rôle prépondérant dans la réactivité des entreprises face aux questions environnementales et sociétales.

2. Influences culturelles sur l'évolution des mentalités envers le développement durable

La culture joue un rôle important en matière d'environnement, mais les entreprises peuvent aller au-delà des stéréotypes assez facilement.

L’attrait du gouvernement pour le développement durable et la culture nationale va jouer un rôle prépondérant dans la part d'engagement des entreprises dans les questions d'ordre environnemental et sociétal. Les entreprises au sein des pays ayant déjà fait preuve d'un engagement à long terme pour le développement durable, sont probablement celles qui, au regard de notre analyse, ne semblent pas opérer de changements drastiques dans leur façon de travailler. C'est probablement parce que le travail flexible, les matériaux renouvelables et les économies d’énergie font déjà partie intégrante de leur fonctionnement.

Les pays présentant un résultat plutôt bas selon notre indice (Pays Nordiques, les Balkans) sont historiquement plus réceptifs à ces questions environnementales tandis que d’autres, par exemple le Moyen-Orient, ont commencé à faire des efforts pour atteindre les objectifs de développement durable relativement récemment. Cela expliquerait également pourquoi la Grèce obtient de si bons résultats, bien qu'elle ne soit que 25e sur l’indice de performance environnementale de 2020, par rapport aux Pays Nordiques, qui sont respectivementpremier, septième, huitième et 17e. Il est important de se rappeler que cet indice est juste le reflet des comportements des individus et entreprises à un instant T et non celui de la volonté d'une nation dans son intégralité. Cela dit, il est intéressant de voir comment, au fur et à mesure de la réalisation de progrès collectifs, la détermination faiblit et que cela peut indiquer une baisse potentielle des efforts fournis.

 

Commentaire d'Epson :

Les pays reconnus pour leur engagement historique en matière de développement durable doivent faire attention à ne pas relâcher leurs efforts. Nous avons vu, dans une société traditionnellement respectueuse de l’environnement et socialement responsable, que seuls 25 % des employés considèrent qu'être durable est essentiel contrairement à 48 % des employés en Grèce. La Grèce, en tant que nation, peut faire face à des défis constants en matière de développement durable, mais il y a une forte volonté de changer les choses.

Darren Phelps
Vice-Président des opérations commerciales au sein d'Epson Europe

« Certains grands facteurs, en provenance du gouvernement, influencent le secteur de l’électronique pour l'orienter vers le développement durable. Les fournisseurs se doivent d'honorer leurs promesses pour rendre les changements possibles et qu'ils se répercute sur l'ensemble de la chaîne logistique. »

Susanne Baker
directrice associée, climat, environnement et durabilité chez Tech UK.

Les employés des pays fortement engagés pour le développement durable estiment que leur impact environnemental et sociétal est très important, comparé à ceux des pays qui ne le sont pas :

A horizontal bar chart showing Allemagne at 33% and Pays Baltes at 13%
Allemagne33%
Italie33%
France31%
Pays-Bas31%
Espagne30%
Belgique29%
Pays Nordiques29%
Moyen-Orient28%
Royaume-Uni27%
Turquie25%
Europe centrale et de l’Est18%
Grèce15%
Balkans15%
Pays Baltes14%

« Les investissements futurs de l’Union européenne doivent également être liés à des objectifs intégrés. Je suis ravie que les entreprises investissent dans des solutions durables, mais peut-être que l’État devrait également soutenir des objectifs durables et y contribuer. »

Lina Sabaitienė
Ministre adjointe de l’Énergie de la République de Lituanie
 

S'attendent à des retombées plus importantes au niveau sociétal et environnemental en entreprise, après la pandémie :

La plupart des employés 

  1. Moyen-Orient (94%)
  2. Turquie (90%)
  3. Grèce (79%)

Peu d'employés

  1. Pays Nordiques (47%)
  2. Balkans (41%)

Développement durable ET rentabilité sont étroitement liés au type d'équipement pour le télétravail et à l'influence des cultures locales sur le ressenti des employés :

Le plus souhaité 

  1. Grèce (54%) Longévité
  2. Allemagne (52%) Faible consommation d’énergie
  3. Grèce (51%) Moins de déchets

Le moins souhaité 

  1. Belgique (37%) Longévité
  2. Belgique (31%) Faible consommation d’énergie
  3. Turquie (28%) Moins de déchets

Préoccupations environnementales et sociétales 100 % intégrées aux plans de retour au travail :

Le plus probable

  1. Moyen-Orient (40%)
  2. Allemagne (37%)

Le moins probable

  1. Balkans (14%)
  2. Pays Nordiques (17%)

La préférence pour le télétravail après la pandémie est en pleine croissance :

Les plus enthousiastes

  1. Pays-Bas (37%)
  2. Espagne (35%)
  3. Belgique (34%)

Les moins enthousiastes

  1. Les Balkans (24%)
  2. le Moyen-Orient (17%)
  3. la Turquie (22%)

Les entreprises les plus susceptibles d’autoriser une flexibilité dans le travail :

Pays-Bas (24%), Espagne (22%), Belgique (21%)

...et le plus grand écart entre les attentes des employés et celles des employeurs en ce qui concerne la flexibilité dans le travail:

Allemagne (-16%), Italie (-15%), les pays Baltes (-15%), les Balkans (-15%)

 

3: Répondre aux attentes des clients et des employés

Le développement durable est à la fois une source de fierté et un moyen de faire la différence pour les employés.

Le retour sur le lieu de travail et les plans de relance, après la pandémie, sont des éléments essentiels pour les entreprises en 2021. Toutefois, malgré les politiques consacrées au télétravail, les employés estiment que les efforts ne sont pas encore suffisants en ce qui concerne les sujets d'ordre sociétal et environnemental.

Commentaire d'Epson :

L’engagement et la fidélisation des employés sont plus élevés au sein d'entreprises dont les objectifs de développement durable sont clairement définis et appliqués. Toutefois, les individus estiment que tous ces changements ont un coût. Mais cela n'est pas nécessairement vrai. Les entreprises sont en mesure de fonctionner plus efficacement et de manière durable grâce à la mise à niveau de leur technologie.

Darren Phelps
Vice-Président des opérations commerciales au sein d'Epson Europe
 

« Les efforts seront concentrés sur la stabilisation financière et la trésorerie. L’environnement et le développement durable passeront au second plan jusqu'à ce que la situation redevienne normale. » – Chercheur anonyme, Pays baltiques, Génération Y, Spécialiste en informatique et technologie.

Les programmes de relance doivent clairement apporter un soutien à la fois, à la santé financière des entreprises, au bien-être des employés et à la réalisation des objectifs de développement durable.

Le développement durable apporte un bénéfice concurrentiel, ce qui améliore la considération de la marque. Dans une étude, 90 % des produits commercialisés de façon durable ont surpassé leurs concurrentshabituels. De plus, plus de 70 % des employés choisissent de travailler dans une entreprise doté d'un solide programme pour l'environnement.

75% des employés souhaitent que leur entreprise se concentre davantage sur les questions environnementales et sociétales

Différences régionales dans la conviction que le développement durable a une incidence sur les performances de l’entreprise :

Conviction la plus forte 

  1. Grèce
  2. Moyen-Orient

Conviction la plus faible 

  1. Pays Nordiques
  2. Pays Baltes

Différences régionales entre les attitudes à l’égard des questions environnementales et sociétales:

Attention la plus importante

  1. Turquie
  2. Moyen-Orient
  3. Grèce

Peu d’attention 

  1. Pays Nordiques
  2. Pays Baltes
  3. Belgique

Tout le monde ne pense pas que les entreprises placent le développement durable au cœur des décisions qu'elles prennent pour leurs achats : « Je ne vois aucun signe de la part des grandes entreprises de placer le développement durable en tête de leurs priorités principales. Les statistiques peuvent être incroyables, mais les clients n’achètent pas leurs produits en fonction de ces dernières. »

Mark Moore
directeur général d’iDoc Services au Royaume-Uni

78% pensent qu'un fort engagement pour le développement durable a un impact sur la perception d'une marque et sa performance

 

Pays estimant que la technologie verte doit être utilisée afin d'améliorer le développement durable de leurs entreprises :

A horizontal bar chart showing Turquie at 73% and Pays Nordiques at 33%
Turquie73%
Moyen-Orient62%
Grèce63%
Italie57%
Espagne55%
Allemagne43%
France48%
Royaume-Uni48%
Balkans45%
Pays-Bas35%
Europe centrale et de l’Est45%
Belgique30%
Pays Baltes32%
Pays Nordiques33%

« La technologie offre une communication plus dynamique, des outils de travail plus efficaces et contribue à la réduction des déchets. Toutefois, elle doit être liée à la culture et aux valeurs de chaque entreprise. C’est un moyen et non une finalité. Par conséquent, elle n’est utile que si elle permet à une équipe d'être plus heureuse, plus efficace et davantage ciblée sur ses objectifs. »

Marisa Tendero
PDG de Noabrands en Espagne

65% des employés estiment que le développement durable sera encore plus présent après la pandémie

4: Actions des employeurs

De nouvelles façons de travailler engendrent de nouvelles exigences auxquelles doivent faire face les employeurs.

Un changement de la culture d'entreprise est nécessaire pour permettre l'évolution vers le développement durable. Les entreprises peuvent prendre des décisions d’achat durables, mais ce n'est qu'une partie de la solution. Le développement durable implique d'associer les dernières avancées en matière de technologie au changement des comportements. Le management doit absolument montrer l'exemple au sein de l’entreprise.

Une étude de la Harvard Business School prévoit qu’environ 16 % des employés resteront en télétravail bien après que la menace de la pandémie se sera éloignée. L'évolution vers un cadre de travail flexible signifie que les entreprises doivent réexaminer leurs besoins en infrastructure.

Dans l’ensemble de l’entreprise, les responsables doivent collaborer pour comprendre le rôle prépondérant des questions d’impact environnemental et sociétal, dans leurs choix. Étant donné que la plupart des changements sont initiés par le biais de la technologie, il n'est pas surprenant de constater que les responsables informatiques sont parmi les premiers à mener le combat.

 

Commentaire d'Epson :

Il s’agit d’un défi à court et à long terme. Immédiatement après la pandémie, les entreprises réfléchiront sur la façon d'équiper leurs employés en fonction de ces nouveaux modèles de travail hybrides. À long terme, l’innovation technologique apportera un soutien à cette main-d’œuvre hybride, ce qui stimulera à la fois le développement durable et l’efficacité pour le futur.

Darren Phelps
Vice-Président des opérations commerciales au sein d'Epson Europe

79% des responsables informatiques estiment que le rôle des questions environnementales et sociétales augmente au sein des entreprises et 75% des responsables en général constatent une hausse.

Différences régionales sur l’importance du développement durable pour les entreprises, après la pandémie :

La plus grande importance

  1. Moyen-Orient
  2. Turquie
  3. Grèce

La plus faible importance

  1. Pays Baltes
  2. Pays Nordiques

Cependant, moins de la moitié des employeurs estiment que leurs employés voient la technologie verte comme un moyen d'améliorer leur impact environnemental.

41% contre 83%

« Les entreprises ont modifié leurs flux de travail pendant la pandémie et pour la plupart, ils demeureront tels quels à l'avenir. Le télétravail modifie les flux de documents et de communication. Trouver la technologie la plus adaptée à ces modifications constitue donc une opportunité et un défi. Les outils utilisés devront être compacts, économes en énergie, fiables et exiger moins de consommables afin de réduire l’entretien et l'émission de déchets. »

Cristian Chelu
CHR Electronics Braşov en Roumanie.

Préférence pour le télétravail

Les employés hollandais, espagnols, belges et allemands préfèrent être en télétravail.

Les employés au Moyen-Orient, en Europe centrale, Europe de l’Est et Turquie aiment le moins être en télétravail.

 

Employés estimant que leur employeur a pleinement intégré le développement durable au sein des politiques de retour au travail et de relance d’activité :

A horizontal bar chart showing the Moyen-Orient at 40% and Balkans at 14%
Moyen-Orient40%
Allemagne37%
Turquie34%
Italie33%
du Royaume-Uni29%
France29%
Pays-Bas25%
Espagne21%
Belgique21%
Pays Baltes21%
Europe centrale et de l’Est20%
Grèce17%
Pays Nordiques17%
Balkans14%

La pandémie de COVID-19 a poussé plus de 50% des responsables à accorder plus d’attention aux questions environnementales et sociétales.

Différences régionales dans la priorisation des objectifs de développement durable :

Priorité la plus haute

  1. Allemagne
  2. Italie

Priorité la plus basse

  1. Balkans
  2. Pays Baltes
  3. Grèce
 

5: Le rôle de la technologie

L'intégration du développement durable en entreprise peut se faire progressivement.

Beaucoup d'entreprises ont tendance à imaginer le développement durable comme un énorme chantier : comme, par exemple, l'installation de panneaux solaires ou la mise en place d'une flotte de véhicules électriques. Ces projets semblent déstabilisants et très coûteux. En réalité, il existe de nombreuses initiatives très simples pour réduire l’impact environnemental, mais qui peuvent faire une grande différence en matière de réussite écologique et financière pour une entreprise.

Commentaire d'Epson :

Pour les entreprises européennes, un simple échange des imprimantes laser avec des modèles Jet d'Encre Professionnel Epson peut faire économiser suffisamment d'énergie pour alimenter 800 000 voitures électriques pendant un an. Cela représente également une économie de 152 millions d'euros de dépenses énergétiques et diminue les émissions de CO2 de 410 millions kg, une quantité absorbée en un an par 19 millions d'arbres. En plus des avantages environnementaux obtenus grâce à la réduction des temps de transport et des besoins énergétiques dus à l'augmentation du télétravail, les entreprises peuvent continuer à faire des choix durables qui améliorent à la fois leur empreinte carbone et leurs résultats financiers.

Darren Phelps
Vice-Président des opérations commerciales au sein d'Epson Europe
 

Une de ces initiatives peut être l'utilisation de matériaux recyclés ou à faible impact écologique. Vous pouvez également choisir un article écologique qui utilise l’énergie efficacement, avec une production de déchets faible ou nulle. Par exemple, l’éclairage peut représenter 20 à 50 % des dépenses en énergie. En adoptant des ampoules LED et en installant des capteurs, une entreprise a économisé 9 400 £ et réduit ses émissions de CO2 de 36 tonnes par an.

Le fait d'encourager les comportements favorisant le développement durable est important, comme, par exemple, imprimer seulement en cas de nécessité. Cependant, le fait de sélectionner la technologie la mieux adaptée aux besoins de l'entreprise est également essentiel. Les imprimantes représentent environ 10 % de la consommation d’énergie d’une entreprise, il est donc essentiel de choisir des modèles proposant qualité et moindre impact environnemental.

« Nous devons examiner comment l’électricité et l’électronique s’inscrivent dans une économie circulaire. Nous devons nous éloigner du modèle de société de consommation classique pour aller vers celui où les produits sont utilisés le plus longtemps possible, réparés et entretenus pour obtenir des niveaux d'efficacité énergétique les plus hauts possible. »

Susanne Baker
directrice associée, climat, environnement et durabilité chez Tech UK

79% des responsables informatiques voient augmenter l'importance du rôle des questions d’impact environnemental et sociétal

Certaines preuves anecdotiques de notre étude montrent que de nombreux employés ne comprennent toujours pas comment la technologie peut améliorer leur impact environnemental

« Nous sommes une administration dédiée aux cours du soir, nos ordinateurs représentent la seule technologie que nous utilisons. La différence que nous pouvons faire au niveau environnemental est ,par conséquent, limitée. »

Pays Nordiques
Baby Boomer, Marketing, Éducation

16% des employés s’attendent à voir plus de technologie sans contact ou intelligente dans leur cadre professionnel et 21% s’attendent à voir plus d’appareils et moins d’utilisateurs

 

Pays les plus susceptibles de voir des changements dans l’utilisation de leurs appareils après la pandémie :

A horizontal bar chart showing Turquie at 91% and Pays Nordiques at 30%
Moyen-Orient91%
Espagne84%
Turquie80%
Royaume-Uni76%
Italie74%
France70%
Belgique69%
Grèce68%
Pays-Bas66%
Allemagne62%
Europe centrale et de l’Est49%
Balkans42%
Pays Nordiques36%
Pays Baltes30%

Secteurs les plus susceptibles de voir des changements dans l'utilisation de leurs appareils :

  1. Informatique et télécoms
  2. services professionnels et aux entreprises
  3. construction et ingénierie

Secteurs les moins susceptibles de voir des changements dans l'utilisation de leurs appareils :

  1. Santé
  2. administrations gouvernementales et publiques
  3. commerce et logistique

L’efficacité énergétique, la longévité et une diminution des déchets sont les principales attentes des employés en matière de développement durable.

Pays les plus en demande :

  1. Grèce
  2. Allemagne

Pays le moins en demande :

  1. Les Balkans
  2. Belgique

« Les gens ont l’impression que l’impact d'une technologie durable est faible, mais si chacun d’entre nous faisait un petit geste, l’impact pourrait être grand. »

Cristian Popa, Expert Copy Service, Roumanie

6: Retour au travail

La sécurité, l’efficacité et le développement durable influencent fortement la réussite future de l'environnement de travail.

Il ne fait aucun doute que les employés envisagent dorénavant leur vie professionnelle d'une toute autre manière, après la pandémie. Après avoir constaté les améliorations possibles sur leur qualité de vie, les comportements durables et leur équilibre vie personnelle/vie professionnelle, les employés souhaitent désormais conserver les avantages de tels changements et même les faire évoluer encore plus.

Pourtant, même si les employeurs semblent avoir pris en compte beaucoup de points en ce qui concerne le retour au travail des employés et les plans de relance d’activité, les questions environnementales et sociétales ne paraissent pas faire partie de leurs priorités principales.

Les employés privilégient le télétravail plus que les entreprises qui les emploient, ce qui pourrait entraîner une certaine frustration si leurs attentes ne sont pas prises en compte. Ceux qui sont en mesure de continuer en télétravail sont également conscients de leurs besoins en une technologie écoresponsable. Et ceci s'explique par le fait que, malgré les allégements fiscaux et autres initiatives, les employés utilisent leurs propres ressources énergétiques à domicile.

 

Commentaire d'Epson :

La sécurité personnelle est une priorité pour les employés et ils vont donc chercher des modèles de travail plus intelligents avec une technologie partagée, permettant des interactions « sans contact », comme l’impression à distance, l’entretien hors site ou l’utilisation de badges magnétiques pour éviter de toucher les machines utilisées par plusieurs personnes.

Darren Phelps
Vice-Président des opérations commerciales au sein d'Epson Europe

Les employeurs sont légèrement plus confiants en matière de développement durable que les salariés :

25% des employés croient que les préoccupations sociétales et environnementales sont intégrées à 100 % dans les plans de retour au travail contre 29% des employeurs.

28% des employés sont désireux d'être en télétravail par rapport
à
12% des employeurs

« La crise sanitaire du COVID a dynamisé les tendances existantes dans notre société et révélé la possibilité d’aller vers un modèle économique et social plus productif, plus inclusif et plus respectueux de l’environnement. »

Albert Carné
Directeur général en développement durable de Banc Sabadell en Espagne
 

58% Plus de la moitié (58 %) des employés s’attendent à ce qu'il y ait une révision de l’équipement partagé

Icons of a lightbulb, a plug with leaves on the cable, and a tied bag with the recycling logo

Les employés en télétravail veulent apporter leur contribution au développement durable :

70% d'entre eux estiment que la longévité, l'efficacité énergétique ou la réduction des déchets jouent un rôle essentiel dans la technologie utilisée pour le télétravail.

 

7: Nuance entre maturité générationnelle et maturité professionnelle

Les employés et les clients de la jeune génération seront les voix dominantes au cours de la prochaine décennie.

L'âge est un facteur important sur la façon dont les entreprises réagissent aux enjeux du développement durable, mais comme notre étude le démontre, ce n'est pas seulement une simple question d'âge. « Plus âgé » semble signifier « moins ouvert » aux questions environnementales et sociétales, tandis que « plus jeune » est souvent synonyme de « plus réceptif ».

Commentaire d'Epson :

Les personnes plus âgées ne devraient pas être perçues comme totalement réfractaires au développement durable. Malgré l’ambivalence maintenue à l’égard des questions environnementales et sociétales, les employés les plus expérimentés et les entreprises implantées depuis longtemps, accordent beaucoup d'importance à la longévité, à l'efficacité énergétique et la réduction des déchets.

Darren Phelps
Vice-Président des opérations commerciales au sein d'Epson Europe
 

« Avec un plus grand nombre de jeunes dirigeant des entreprises et devenant les décideurs d'aujourd'hui, le développement durable est un sujet pris très au sérieux » a déclaré Mark Williams, directeur général en développement durable de l’entreprise BlueLeaf, basée au Royaume-Uni.

Les entreprises solidement implantées (10 ans et plus) et les baby boomers (plus de 54 ans) sont moins susceptibles d'accorder une place prépondérante aux sujets environnementaux et sociaux comparés à la génération Z (moins de 22 ans), la génération Y (de 22 à 37 ans) et les créateurs de start-up qui eux, les mettent résolument tout en haut de leur liste de priorités. Ce sont des points importants car ces valeurs sont prisées également chez les jeunes consommateurs.

« De plus en plus de nos clients, en particulier les jeunes, apprécient le fait que les entreprises ont un autre but que le profit financier pur. » Elena Valderrábano, Directrice de l’éthique en entreprise et du développement durable de Telefónica en Espagne.

La génération Z est plus susceptible de reconnaître que les questions d'impact social et environnemental deviendront plus importantes après la pandémie :

A vertical bar chart showing Gen Z (under 22) at 75% and Baby boomer (54+) at 55%
Génération Z (moins de 22 ans)76%
Génération Y (23 à 37 ans)71%
Génération X (38 à 63 ans)61%
Baby Boomers (plus de 63 ans)55%

Conclusion

La pandémie de coronavirus a accéléré les changements au niveau des comportements et des attentes des entreprises et des consommateurs. Au cours de la phase principale de l’épidémie, les entreprises se sont naturellement concentrées sur les contraintes financières rencontrées. Cependant, alors que les pays commençaient à se relever, les questions environnementales et sociétales ont commencé prendre de l'ampleur.

Notre étude a révélé qu'il y a une réelle volonté des employés, de presque tous les pays interrogés, de voir leurs entreprises se concentrer sur des initiatives destinées à favoriser leur bien-être lors de leur retour au travail et créer des structures sensibles à de nouvelles façons d'aborder l'équilibre vie professionnelle/vie personnelle tout en préservant et en améliorant l'environnement dans son ensemble.

Il est essentiel que les chefs d’entreprise et les décideurs voient dans ces changements une occasion d’améliorer l’offre de leur société et la perception de leur marque, tout en réalisant des économies bénéfiques à leur activité et en prenant en compte l'impact social et environnemental. Le développement durable est une ressource essentielle pour l’entreprise et il faut agir maintenant.

Recommandations basées sur l'indice Epson sur l’environnement de travail écoresponsable pour 2021

  • Accélérer la transition vers une technologie intelligente, promouvoir naturellement l’espacement social et la productivité.
  • Utiliser les technologies de diagnostic à distance pour réduire la défaillance de l’équipement, les temps d’arrêt, les coûts de service et le déplacement de personnes
  • Utiliser les technologies collaboratives pour permettre aux équipes d’interagir à distance sans multiplier les ressources et pour faciliter un travail hybride plus efficace
  • Choisir une technologie qui répond à une approche globale de développement durable et notamment en ce qui concerne son élaboration, sa consommation d’énergie, sa solidité (sa longévité) et son fonctionnement avec un minimum de déchets.

Télécharger le PDF

 

"En effet, il y a un problème d'inertie concernant l'intégration de l'écoresponsabilité dans la plupart des entreprises cependant ces dernières doivent planifier des transitions, par exemple en adoptant des technologies plus vertes, pour rester compétitives et attractives. Aujourd'hui plus que jamais, il est vital de veiller à notre santé et à l'avenir de notre planète L'équipe de Yes Copies & Services travaille sur les enjeux environnementaux depuis 2003 et nous encourageons nos clients à réfléchir à leur équipement de bureau. En effet, certains fabricants ont heureusement développé des solutions d'impression écoresponsables comme Epson avec sa technologie d'impression zéro chaleur qui réduit considérablement la consommation d'énergie et la production de déchets. Mes valeurs écologiques étaient déjà bien ancrées, mais cette période de pandémie Covid-19 est l'occasion de les mettre encore plus en valeur. Notre volonté est de satisfaire nos clients, donc la meilleure façon d'anticiper notre avenir est de le créer tout en préservant notre santé et notre bien-être "

Eric Ducruez,
Directeur YES COPIES & SERVICES en France

Prenons contact dès aujourd’hu

Pour en savoir plus sur le programme, il vous suffit de compléter les informations ci-dessous, et un représentant Epson vous contactera.

AVEZ-VOUS D’AUTRES BESOINS ?
Les champs marqués d’un astérisque (*) sont obligatoires