Test des Moverio dans un système d’intervention en cas de catastrophe

Interaction aisée entre les BT-200 et les satellites/drones

Test des Moverio dans un système d’intervention en cas de catastrophe

Récemment, Epson et l’Institut national des technologies de l’information et de la communication japonais (NICT) de la ville de Sakaide au Japon ont étudié la faisabilité d’un nouveau système d’intervention rapide après une catastrophe alliant les technologies de pointe respectives de chaque partenaire.

Epson a fourni ses lunettes connectées Moverio BT-200 pour le projet. Se portant comme une paire de lunettes ordinaires, les Moverio affichent le contenu sur un écran « flottant ». Ainsi vos mains sont libérées tandis que vous visualisez les images du projet. Autrement dit, les informations numériques peuvent être superposées en haut des images du monde réel. Vous pouvez utiliser les Moverio ainsi qu’un adaptateur mirroring pour transmettre, sans fil, des vidéos et des supports audio au casque.

L’Institut national des technologies de l’information et de la communication japonais (NICT) a fourni un système pour la mise en relation avec Kizuna, satellite d’accès à Internet ultra-haut débit, avec des drones aériens pour établir des communications sans fil en cas de catastrophe. Ce système permettrait de transmettre les images prises par un drone survolant les régions sinistrées suite à des catastrophes en temps réel via satellite.

Pour ce test, Epson et NICT ont combiné leurs technologies afin de fabriquer un système d’intervention en cas de catastrophe, tel que dépeint ci-dessous.

 
Donner une vision d’ensemble claire aux équipes de sauvetage

Le système proposé utiliserait un drone pour filmer ou photographier un site sinistré suite à une catastrophe. Les informations relatives aux emplacements filmés ou photographiés seraient envoyées quasiment en temps réel via la technologie sans fil de NICT à une équipe de sauvetage sur le terrain ou au site ayant subi la catastrophe. Ces données seraient ensuite retransmises vers les Moverio BT-200 à partir d’un adaptateur mirroring sans fil.

Les sauveteurs sur le terrain, équipés des Moverio, seraient en mesure d’observer leur environnement tout en recevant les images aériennes sur les Moverio, pour prendre ainsi les décisions appropriées en cas d’urgence. Le test réalisé a démontré que le système fournissait les informations comme prévu.

Une nouvelle méthode de contrôle de drone

Epson et NICT ont également testé une nouvelle méthode de fonctionnement d’un drone à distance à l’aide des lunettes connectées Moverio. D’habitude, les drones fonctionnent à l’aide d’un contrôleur spécial. L’inconvénient de ces contrôleurs ? Vous devez constamment surveiller l’écran du contrôleur et suivre au loin le drone.

Un opérateur de drone équipé des lunettes connectées peut néanmoins voir un écran semi-transparent projeté dans son champ de vision. Il peut par conséquent faire fonctionner le drone sans le perdre de vue en vol. Epson et NICT ont la même vision des choses quant à leur souhait de développer un système pratique à l’avenir, et à cette fin, prévoient de réaliser davantage de tests et d’approfondir le déploiement de ce projet.