Temps de cycle réduits de 30 secondes chez Zorn

Les robots SCARA stimulent la production

Lorsqu’il est question d’extrême précision et de systèmes d’éclairage solides, on pense souvent à Zorn. La société allemande fabrique depuis 50 ans des ampoules miniatures notamment pour le secteur médical.

La perfection jusque dans le moindre détail

Les ampoules haute précision de ce type exigent les plus hauts niveaux de qualité et de fiabilité, jusque dans le moindre détail. Pour répondre aux exigences de ces produits exceptionnels, des systèmes semi-automatisés et entièrement automatisés extrêmement complexes devaient être développés et conçus spécialement pour la production.

Outre le fait d’être extrêmement précis, les robots devaient se déplacer le plus vite possible pour atteindre la vitesse requise de la ligne.

Une procédure délicate et complexe

Au niveau des deux postes de travail manuels, les ampoules des lampes sont insérées dans des cadres conçus sur mesure, également appelés manchons. Dans le cadre de l’étape suivante, les filaments lumineux sont insérés dans les ampoules accessibles par le haut. Les filaments eux-mêmes sont constitués de solides filaments de tungstène de seulement 0,1 mm et de connexions pour la tension de service. Ces connexions sont établies mécaniquement avec une perle de verre.

Chaque manchon est composé de 22 nids avec une lampe chacun. Les manchons équipés se déplacent ensuite dans la cellule robotique par un système d’ascenseur. Un scanner laser vérifie s’il y a une lampe dans chaque nid. Une fois cette vérification terminée, le composant pré-assemblé est placé dans un tambour sur le plateau rotatif.

La pièce est transportée vers la soudeuse au moyen du plateau rotatif. Là, l’ampoule est reliée à un petit tube en verre fourni séparément, ce que l’on appelle la « pompe ». Un robot SCARA d’Epson extrait les corps en verre du poste de soudage avec une pince rotative.
La pièce est ensuite transportée vers un autre poste à des fins de contrôle qualité. La lampe est scannée par deux caméras perpendiculaires l’une par rapport à l’autre, et est vérifiée afin de voir si le corps en verre a été correctement soudé et si le filament lumineux correspond à 100 %.

Si le mouvement de l’ampoule dans la position de test de la lampe n’est pas exact devant les caméras, les résultats du test peuvent être légèrement faussés en raison de la position décalée, entraînant un grand nombre de pièces refusées ainsi qu’une efficacité réduite du système. Le système de traitement de l’image intégré d’Epson garantit, par ailleurs, des résultats précis et un minimum de refus.

Selon le résultat du dernier contrôle qualité, le robot place les lampes dans la position désignée pour leur transport vers la prochaine étape de travail.