Marina Wainer, artiste du numérique et partenaire d'EPSON

Artiste du XXIème siècle, Marina Wainer réussi à rapprocher art visuel et numérique en utilisant les modes de communication des nouvelles générations comme Instagram. Après des études de danse et de vidéo, cette franco-argentine s’est tournée vers le numérique pour y installer ses œuvres.

Depuis plusieurs années, Marina Wainer s’est lancé dans un grand projet artistique qui intègre des dispositifs interactifs dans l’espace. Ces installations offrent au public des expériences temporelles, le plaçant ainsi au centre de l’œuvre. Sans jamais utiliser d’écran, l’artiste d’origine argentine réalise des projections sur des matières variées, allant de plaques de plexiglass, à la fumée, en passant par l’eau ou des miroirs.

C’est dans cette pratique du numérique permettant de créer ambiances lumineuses particulières, que l’artiste multidisciplinaire et Epson ont initié leur partenariat.

Un accompagnement et des produits qui répondent à un besoin spécifique

Des contraintes techniques liées à l'intensité lumineuse et à la distance de projection nécessitent d'utiliser dans ce type de projet des produits professionnels particuliers.

« C’est la qualité des produits et des échanges lors de la réalisation de différents autres projets, que j’ai pensé à Epson » explique l’artiste.

Courte focale, intensité lumineuse, dimension spécifique, type de projecteur particulier, en fonction des réalisations, les attentes seront différentes. L’artiste exprime donc un fort besoin de souplesse et d’une large gamme qui va pouvoir s’adapter à chacun de ses projets. « J’ai l’impression qu’à chaque fois, on peut trouver un produit adapté. J’attends aussi beaucoup du conseil des experts suivants les contraintes d’espace, de lumière, etc. Le dialogue avec les gens d’Epson qui comprenne mon besoin est également important».

Ci dessus, un des deux vidéoprojecteurs prêtés par EPSON ont fait partie d'une installation interactive intitulée Instants², exposée à la Galerie d'Architecture à Paris, 4ème, pendant une semaine en janvier 2017.

L’innovation au cœur de la relation de partenariat

« Je suis toujours partante pour tester, expérimenter des produits, des projets, et même pour rencontrer le service de Recherche et Développement ».

En choisissant de ne pas utiliser d’écran, l’artiste imagine des projets où les projections se font sur des objets inattendus « Ils pourraient même être minimalisées à l’extrême ».

Focus sur le projet de la Résidence Hors les Murs: Territoires du temps

Symbole d’une double temporalité où le temps long et l’éphémère cohabitent dans un écosystème naturel, à une échelle sans mesure, le glacier Perito Moreno - où se déroulera une partie de la résidence - porte en lui les thèmes de fascination, de friction, de contradiction et de rupture de ce début de XXIe siècle: le bouleversement des frontières, le changement climatique, le glissement dans la relation spatio-temporelle, la dualité entre territoires rêvés et territoires vécus, notre rapport au réel à l’ère du numérique.

Territoires du temps - Marina Wainer ©lagaleriedarchitecture

Territoires du temps - Marina Wainer ©lagaleriedarchitecture

Territoires du temps - Marina Wainer ©lagaleriedarchitecture