Production de clés de voiture entièrement automatique et flexible

Les robots Spider répondent aux règles de l’industrie automobile

Pour la production entièrement automatique de clés de voiture, Huf México utilise une machine spécifique qui sépare, broie, mesure, récupère et palettise divers jeux de clés de voitures fabriquées par Ford et Lincoln pour le marché américain.

Exigences complexes et rigoureuses

Ces robots nécessitent une rigueur extrême, notamment pour l’usinage précis de clés vierges, la gestion d’une vaste gamme de pièces sur une seule machine ainsi qu’une cadence élevée même dans les espaces très limités.

Une solution à la fois flexible et polyvalente

Le robot Spider est idéal pour répondre à ces exigences. Grâce à son design avec support de plafond et à son enveloppe opérationnelle parfaitement cylindrique, les composants du système périphérique peuvent être déplacés librement et directement en dessous du robot.

Epson Spider est géré par le contrôleur Epson RC620+, et l’ensemble de la machine fonctionne de manière centralisée via l’interface utilisateur. L’utilisateur sélectionne simplement sur l’écran le produit qui doit être usiné et la production peut démarrer. En parallèle, le logiciel de développement RC+ intuitif d’Epson, qui inclut également un simulateur, garantit de courts délais d’intégration.

Le processus d’automatisation est défini sur la base de la structure du produit. Un jeu de clés est généralement composé de trois clés fraisées à partir de clés vierges :

• Première clé vierge : Il s’agit d’un composant de la clé à transpondeur et de la clé principale utilisée par le futur propriétaire de la voiture.
• Clé de secours : Le conducteur peut l’utiliser, par exemple, si la clé principale a été perdue.
• Clé valet : Cette clé peut être utilisée par un chauffeur de service de parking afin de garer les véhicules des clients dans un aéroport, un hôtel, ou dans le cadre d’une manifestation. Cependant, cette clé ne peut pas être utilisée pour ouvrir la boîte à gant.

Une fois les clés vierges chargées comme article volant sur la bande transporteuse, où elles sont séparées et alignées dans la bonne direction, elles font l’objet d’une vérification poussée et mises en position de récupération. Tout d’abord, un contrôle visuel a lieu ici. Pendant cette opération, une caméra contrôle le logo dans la tête de la clé. C’est alors qu’entre en jeu le robot Spider.

Le robot se déplace vers la fraiseuse où il place avec précision la pièce à usiner dans la poche de fraisage. Pendant l’opération de fraisage, il récupère la clé vierge suivante. En combinant une barre verticale Z avec une rotation à 180° autour de l’axe en U, le robot prend ensuite la pièce finie et la remplace par une autre pièce vierge.

Lorsque la fraiseuse procède au changement de clé requis, le Spider transporte la clé intégralement fraisée vers l’unité articulée, qui déplace la pièce dans le champ d’intervention du second robot Spider. L’intégralité de la séquence est répétée pour la clé de secours. Si une opération de fraisage donnée n’est pas correctement terminée, la pièce à usiner correspondante est retirée du flux de production comme pièce non conforme.

Le deuxième robot Epson Spider

Le deuxième robot Epson Spider ébavure ensuite la clé, la mesure et la place sur la palette. Pour effectuer ces tâches, il est équipé d’un bras unique de type pince. Un poste de mesure analogique à précision élevée veille à ce que les normes strictes de qualité de l’industrie automobile soient respectées.

Enfin, le second robot Epson Spider palettise les clés finies, jeu par jeu, dans les bacs. Lors de cette opération, il est en mesure de remplir quatre grandes palettes 300 x 400 mm sans nécessiter de changement de bac. Cette capacité permet de réduire considérablement les délais de remplacement des bacs. Les palettes chargées sont ensuite transportées en dehors de l’unité pour un traitement automatisé ultérieur.