AFFAIRES PATISSIERES CHOISIT EPSON POUR L'IMPRESSION DE SES ETIQUETTES

EPSON partenaire d'innovation de la marque Affaires Patissières

AFFAIRES PATISSIERES CHOISIT EPSON POUR L'IMPRESSION DE SES ETIQUETTES

Affaires pâtissières conçoit, conditionne et commercialise auprès du grand public et des épiceries fines des préparations savoureuses et simples d’utilisation. Grâce à ses préparations élaborées avec les fournisseurs des grandes maisons, la pâtisserie moderne est revisitée en douceur, de 1815 à nos jours !

En 2013, la marque Affaires pâtissières a lancé les premiers coffrets pâtissiers contenant tout pour réussir comme un chef des pâtisseries fines maison : ingrédients pré-dosés, fiche recette associée et ustensiles adaptés. Parmi les coffrets emblématiques de la marque figurent le Paris-Brest au praliné intense ou encore la tropézienne insouciante.

Fort de ses appuis et de sa capacité démontrée à innover, Affaires pâtissières entend devenir la référence de la pâtisserie fine en kit, en France et à l’international.

Une démarche d'innovation

Chaque étiquette des produits de la gamme était alors imprimée sur une machine EPSON Workforce pro WP-4535 puis fixée sur les emballages grâce à un système fastidieux d’oeillets.

Emmanuel Allasia, dirigeant fondateur de la marque Affaires pâtissières est donc déjà client EPSON lorsqu’il contacte le service commercial du fabricant d’imprimantes. Une fois la technologie la plus adaptée identifiée, il est orienté vers l’un des partenaires EPSON, SKE SARL afin de s’équiper localement en machine et consommables. L’expertise SKE SARL permet de :

− réaliser les essais ;

− calculer finement les coûts ;

− optimiser la conception d’étiquettes au regard de la surface d’encrage ;

− bénéficier en continu des bonnes pratiques.

En s’équipant dès 2015 de la machine EPSON Colorworks C3500, Affaires pâtissières parvient à élargir sa gamme de conditionnements grâce au marquage d’étiquettes sur bocaux et sachets souples avec zip. Différentes rubriques font leur apparition en catalogue : mélanges fins, univers cacao, pralinés à l’ancienne.

En 2016, la société lance les premiers coffrets pâtissiers « dépareillables ». Grâce à la souplesse d’étiquetage, le grand public peut désormais assortir chaque élément à son gré. Dans le cas du Paris-Brest, le client peut par exemple choisir son parfum préféré parmi les fourrages de saison ou retirer la préparation pour pâte à choux ou crème diplomate s’il estime ne pas en avoir besoin.

Une démarche qualité

Afin de répondre à des clients aussi exigeants que les revendeurs agréés Fauchon, le dirigeant de la société s’est tourné vers EPSON afin de trouver la solution de marquage couleur, rapide et précise, capable de résister à la manipulation en rayon et à la lumière.

La machine EPSON Colorworks C3500 permet de répondre à tous les critères d’esthétisme et de robustesse.

La solution EPSON contribue à un rendu d’autant plus professionnel que date de durabilité minimale et numéro de lot sont imprimés en même temps que le contenu de l’étiquette principale.

Cette solution est un gage de qualité et le reflet de notre démarche dans la traçabilité et la sécurité des aliments.

Les atouts de la solution d'étiquetage Epson

L’un des atouts majeurs de la solution EPSON Colorworks C3500 tient dans la productivité en laboratoire. En partie grâce à cet investissement, celle-ci a été multipliée par 5 entre 2014 et 2015.

Ces résultats s’expliquent notamment par :

− la rapidité d’impression ;

− la possibilité de tranchage des rouleaux d’étiquettes en sortie ;

− le séchage immédiat de l’encre ;

− la limitation des pertes du fait de l’absence de coulure ;

− la suppression d’étapes de production, le marquage des lots étant désormais intégré.

Ces gains de productivité sont précieux à l’heure où le record d’activité enregistré sur un mois passe de 550kg nets en 2014 à 4,6 tonnes attendues cette année.

En ce sens, de nouvelles acquisitions sont en cours afin de mieux gérer les deux formats d’étiquettes créés sur mesure avec SKE SARL, partenaire EPSON.

La lutte contre le gaspillage alimentaire

La maîtrise en interne de l’impression d’étiquettes grâce à Colorworks C3500 participe au modèle économique Affaires pâtissières, fondé sur la production alimentaire en circuit court, en flux tendu.

Grâce au faisceau de partenaires fédérés autour du projet Affaires pâtissières, la dynamique de lancement de produits n’est pas bridée par les risques de surstocks d’emballages.

Cette souplesse favorise la réactivité de la marque au gré des saisons et des collaborations, en petite comme en plus grande série.

L’impression à la demande est ici un facteur de compétitivité autant que de respect à l’égard du travail fourni par les fournisseurs des grandes maisons de pâtisserie dont la marque a su gagner la confiance.

Affaires pâtissières : 1ère marque participative du secteur

En 2016, Affaires pâtissières offre pour la première fois un service de personnalisation qui permet de marquer le nom de l’acheteur à même le produit.

Ainsi, lors du salon Equipmag 2016 à Paris, EPSON fait découvrir la possibilité d’imprimer en direct le nom du destinataire sur les étiquettes de plus de 150 bocaux d’Extranut®, nouvelle pâte à tartiner sans huile de palme.

L’investissement dans la machine EPSON Colorworks C3500 devrait permettre à Affaires pâtissières de renforcer les liens tissés avec sa communauté en ligne et hors ligne, notamment au travers de recettes et visuels produits personnalisés.

Plusieurs collaborations sont ainsi engagées avec des blogs fiers de participer à la création de kits pâtissiers inédits, représentatifs de leur terroir.