Technologies durables : l’Allemagne toujours en tête en Europe

L’Allemagne accorde une grande importance aux problèmes environnementaux

Technologies durables : l’Allemagne toujours en tête en Europe

Non contente d’avoir une économie prospère et l’une des meilleures équipes de football du continent, l’Allemagne est également à la pointe en matière de technologies durables. Une nouvelle étude 1 suggère que des attitudes progressistes envers les technologies respectueuses de l’environnement sont beaucoup plus courantes en Allemagne qu’au Royaume-Uni :

Parmi les entreprises interrogées, 65 % des entreprises allemandes accordent une grande importance aux problèmes environnementaux, ce qui représente de loin la plus grande proportion en Europe. Les entreprises de ce pays sont également plus susceptibles d’avoir du personnel chargé des questions de développement durable (68 %) et plus susceptibles de considérer le développement durable comme un coût nécessaire (50 %). A contrario, seulement 28 % des entreprises du Royaume-Uni partagent cette même conception, à savoir afficher une volonté de réduire l’impact environnemental, mais à la condition que cela ne grève pas leur budget.

Succès soutenu

En Allemagne, où le lien entre le développement durable et les autres frais généraux plus faibles est plus largement reconnu, les entreprises récoltent les fruits de leur politique, surpassant en particulier les autres pays dans les domaines de la fiabilité des périphériques et d’une moindre consommation d’énergie. Mais, bien que les avantages pour les entreprises individuelles soient bien documentés, c’est la reconnaissance de ses avantages par les organismes officiels qui permettrait à l’Allemagne de se démarquer.

Depuis 1978, le pays décerne le label environnemental « L’Ange bleu » aux produits qui prouvent qu’ils sont plus respectueux de l’environnement que les autres produits et services standard comparables, et ce sur l’ensemble de leur cycle de vie. Ce label est largement reconnu et 39 % 2 des consommateurs allemands déclarent le prendre en compte dans leurs décisions d’achat.

Une perspective élargie

Il n’y a pas que les initiatives nationales qui poussent l’Allemagne dans la bonne direction. Leur gouvernement participe à l’outil de l’UE relatif aux marchés publics écologiques (Green Public Procurement, GPP), qui permet aux acheteurs de faire des choix respectueux de l’environnement. En 2009, l’Allemagne a été nommée parmi les « 7 verts », le groupe des pays qui affichent le taux le plus élevé de mise en œuvre du GPP en Europe.

Ces gestes officiels envers le développement durable ont contribué à une plus vaste reconnaissance de ses avantages au sein de la société allemande, où 66 % des personnes pensent que le changement climatique est « un problème très grave ». Ce chiffre écrase les 27 % qui estiment que la crise économique est le plus grand problème auquel le monde fait face 3.

Attention à l’écart

Il est évident que pour que le Royaume-Uni arrive au même niveau que l’Allemagne, un fossé doit être comblé. Là où les Allemands connaissent bien les avantages des technologies respectueuses de l’environnement, les entreprises du Royaume-Uni considèrent toujours le développement durable comme une dépense supplémentaire. Et cela en dépit de la réduction du coût total de possession, ainsi que du gain inhérent à prendre soin du monde dans lequel nous vivons tous.

Amorcez la transition en passant d’imprimantes laser à des imprimantes jet d’encre, et vous produirez jusqu’à 95 % de déchets en moins et réduirez vos émissions de CO2 de 95 % 4. Pour plus d’informations, rendez-vous sur : https://www.epson.fr/make-the-switch

1Étude sur le développement durable, Quocirca, mai 2016

2Le premier Eco Label international au monde, informations techniques à propos de « L’Ange bleu » http://www.innovationseeds.eu/ImagePub.aspx?id=163193 

3Rapport Eurobaromètre spécial, Le changement climatique 2011 : http://ec.europa.eu/public_opinion/archives/ebs/ebs_372_fr.pdf

Selon les tests effectués par BLI, 2015. Pour plus d’informations, consultez le site Epson.eu/inkjetsaving