Se tourner vers un avenir davantage axé sur le développement durable

La COP22 approchant à grands pas, les gouvernements et les entreprises continuent à s’interroger afin de savoir où nous en sommes en matière de développement durable et les améliorations à mettre en place. En novembre 2016 se tiendra la conférence annuelle des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (UNFCC) au Maroc afin que la COP22 détermine les prochaines étapes comme indiqué dans l’accord de Paris adopté en avril 2016, suite à la COP21.

Il est évident que les responsables mondiaux ont mis le développement durable tout en haut de leurs préoccupations et pour l’industrie, cela fait également partie intégrante de la stratégie d’entreprise. Malgré une responsabilité commune, maximisant l’efficacité des ressources et sans aucun doute ayant un fort impact sur le triple résultat (social, économique et financier), et sur un marché toujours plus concurrentiel, cela est indispensable, et pour certaines entreprises, il s’agit du facteur décisif pour amorcer la transition.  

Encouragées par les discussions à l’échelle internationale, les entreprises vont au-delà de petits efforts en matière de développement durable et mettent en œuvre une approche « verticale », voyant l’avantage du soutien d’un solide leadership et de stratégies basées sur l’action pour l’avenir du développement durable.  L’éco-innovation va plus loin en matière de développement durable en incorporant un état d’esprit écologique dans l’ADN de l’entreprise ; par exemple, en gardant en tête comment chaque produit, service ou activité a une incidence sur l’environnement à n’importe quelle étape du cycle de vie. 

En 2004, Epson a rejoint l’UNGC, plate-forme mondiale pour les entreprises tournées vers le développement durable, et est devenu un des 13 000 signataires collaborant pour atteindre les objectifs de développement durable des NU, par exemple, conformément au Principe n° 9 : « en encourageant le développement et la diffusion de technologies respectueuses de l’environnement ». 

C’est ce que fait le fabricant japonais, allant simplement au-delà de la réduction de l’impact environnemental des produits, en proposant de nouveaux produits, services, fonctions et usages qui changent le comportement des clients et leurs processus de travail, tel que, par exemple, sa technologie unique PaperLab. Annoncée fin 2015, elle permet de recycler le papier utilisé au bureau à l’aide d’un processus à sec, créant ainsi un « éco-système » de bureau qui peut réduire les émissions de CO2 , augmenter les économies en matière de collecte, d’élimination et de logistique et économiser l’eau qui est utilisée en importants volumes dans les processus de recyclage traditionnels.

Dans le cadre de l’effort de « vision globale » pour le développement durable, la société a présenté sa Vision environnementale 2050, ciblant une réduction de 90 % des émissions de CO2 durant le cycle de vie des produits et des services d’ici 2050. En parallèle, la politique environnementale à moyen terme SE25 d’Epson est en cours, permettant de déployer un intérêt stratégique à long terme pour le développement durable, avec quatre domaines d’intervention, notamment : nouvelles perspectives ; produits ; production et communauté environnementale. Dans le cadre de cette transition d’une « société commerciale » à une « entreprise au sein de la société », l’objectif d’Epson consiste à fournir aux clients une technologie compacte, peu énergivore et de haute précision ; par exemple, sa nouvelle gamme de robots est plus compacte et flexible, offrant plus de possibilités en matière de gain d’espace, ainsi qu’une consommation électrique réduite.

Selon les résultats du développement durable pour l’année 2015, la société a déjà effectué de grandes avancées en faveur d’un impact environnemental réduit grâce à ses produits et processus de fabrication. Avec une réduction de 43,3 % des émissions de CO2, une réduction de 33 % des déchets et une réduction de 55,4 % de la consommation d’eau, l’écologie fait absolument partie des priorités du programme Epson. En outre, considérant une approche de l’intégralité de la chaîne de valeurs, en 2015, environ 1 300 unités commerciales de 900 sociétés ont été évaluées afin de sélectionner des fournisseurs selon sa stratégie d’achat de base et de communiquer son approche de la responsabilité sociale des entreprises (RSE).

Malgré un effort massif à la fois des entreprises et des gouvernements, la récente étude Quocirca mandatée par Epson a révélé que 91 % des PME n’ont pas désigné d’employé comme responsable du développement durable au sein de leur organisation et seulement 18 % des PME pensent que le développement durable vaut la peine en matière d’investissement.[1]

En outre, l’étude menée auprès de 500 entreprises européennes, a révélé que malgré le fait que 68 % des entreprises déclarent que les considérations environnementales gagnent de l’importance au sein de leur organisation, seulement 23 % d’entre elles utilisent des ordinateurs et des imprimantes peu énergivores.[2] 

Toutefois plus encourageant, et peut-être en rapport avec le paysage réglementaire et l’avantage économique et de durabilité indéniable, 53 % des dirigeants d’entreprises européennes déclarent que le développement durable reste crucial pour leurs organisations ; 68 % des sondés affirmant qu’il a gagné en importance au cours des 12 derniers mois.[3] 

Comme les gouvernements mondiaux continuent de s’engager fortement dans la lutte contre le changement climatique en amont de la COP22 et bien au-delà, l’heure est venue pour les entreprises d’opter pour le développement durable et de l’intégrer dans leur ADN, en favorisant des changements durables et concrets pour un avenir encore plus tourné vers le développement durable.


[1] Étude sur le développement durable et le secteur de l’impression réalisée par Quocirca en 2016

[2] Étude sur le développement durable et le secteur de l’impression réalisée par Quocirca en 2016

[3] Étude sur le développement durable et le secteur de l’impression réalisée par Quocirca en 2016