MOOC : apprendre autrement devient facile

En quoi les MOOC, « cours en ligne ouverts à tous », représentent-ils un défi de taille pour le modèle éducatif traditionnel ? Ce que les entreprises doivent savoir.

MOOC : apprendre autrement devient facile

Il y a 25 ans, nous n’aurions jamais pu imaginer un monde où les étudiants et les employés profiteraient d’un enseignement libre avec un accès au corps enseignant international, parmi lesquels des professeurs chevronnés de grandes universités, le tout en restant confortablement installés chez eux. Aujourd’hui, c’est possible.  Les MOOC, « Massive Open Online Course » ou « cours en ligne ouverts à tous » dans la loangue de Molière, offrent la possibilité d’un apprentissage interactif depuis quasiment n’importe où dans le monde et promettent ainsi de révolutionner l’apprentissage. Ces cours en ligne sont conçus pour un grand nombre d’étudiants et sont accessibles par quiconque dispose d’une connexion Internet et souhaite améliorer ses compétences actuelles ou apprendre quelque chose de totalement inédit.

La popularité grandissante des MOOC résulte de la croissance des technologies interactives. Ils révolutionnent l’enseignement supérieur et la formation en entreprise en cliquant simplement sur un bouton.

Selon Jack Uldrich, futuriste, l’offre a un brillant avenir, « l’enseignement en ligne et les cours en ligne ouverts à tous (MOOC) continueront à s’améliorer. Le plus grand changement se manifestera au niveau des étudiants du futur : ils seront en mesure d’assister à des cours en salle de classe conçus pour répondre à leurs modes d’apprentissage individuels. L’enseignant unique formant toute une salle de classe de façon homogène est voué à disparaître ».

La « classe inversée »

Notre société numérique et mondiale révolutionne l’apprentissage ainsi que les exigences des individus en matière d’éducation. Les étudiants espèrent davantage de flexibilité, une plus grande accessibilité, une collaboration accrue entre les pairs, de nouvelles méthodes de transmission numérique ainsi que des opportunités étendues et pérennes d’apprentissage. Les MOOC répondent à ces besoins en proposant un apprentissage dynamique, un meilleur engagement des étudiants sans oublier des discussions plus interactives. Les avantages sont évidents et par conséquent, un nombre accru d’universités européennes se tournent désormais vers les MOOC.

Dans le cadre d’un programme MOOC, les étudiants regardent généralement de brefs exposés vidéo, effectuent des tests et des devoirs et participent à des groupes de discussion arbitrés par des professeurs. Le modèle d’apprentissage encourage l’apprentissage entre pairs puisque les étudiants doivent souvent fournir des commentaires sur le travail de l’autre et sont parfois classés quant à leur niveau de participation. Les étudiants sont encouragés à organiser des réunions locales ou des meetups, à poursuivre la discussion hors ligne ainsi qu’à devenir de plus en plus responsables de leur propre processus d’apprentissage. Dans ce modèle, le « rôle traditionnel de l’enseignant » est également remis en cause, ce qui permet aux enseignants de se détacher de la position qu’ils occupaient auparavant devant l’auditoire dans la salle de classe pour endosser un rôle de collaborateur.

Cependant, les MOOC ne devraient pas être considérés comme une menace pour l’apprentissage traditionnel.  En fait, les instituts d’enseignement supérieur visionnaires du monde entier explorent déjà des façons de profiter du format des MOOC pour compléter l’apprentissage hors ligne en passant au modèle de « classe inversée ». C’est à ce moment là que les éléments traditionnels des leçons et des devoirs d’un cours sont inversés. Dans la salle de classe traditionnelle, la majorité de l’enseignement se concentre sur des leçons au cours desquelles les enseignants diffusent des informations sous la forme d’une conférence. Dans la classe inversée, les étudiants assistent à des cours vidéo MOOC et effectuent des devoirs, ce qui signifie que le temps en classe peut être réservé à des activités et à des discussions interactives.

Les nouvelles technologies jouent un rôle essentiel pour aider à fournir des programmes MOOC couronnés de succès. Un bon exemple est le projecteur interactif grâce auquel les étudiants peuvent partager les documents de cours et les modifier en temps réel à partir d’appareils connectés ainsi que via des annotations sur les images projetées. Les participants sont désormais en mesure de partager les modifications en temps réel avec des étudiants répartis aux quatre coins de la planète. Grâce aux nouvelles technologies, l’apprentissage interactif mondial devient une réalité.

Les instituts d’enseignement en Europe commencent à voir les mérites de l’adoption des nouvelles technologies, telles que les projecteurs interactifs et les tablettes. De nombreux professeurs de grandes universités utilisent d’ailleurs les nouvelles technologies. L’université John Moore de Liverpool, Royaume-Uni, a désormais recours à des projecteurs interactifs pour promouvoir l’utilisation du contenu multimédia lors des conférences. Chaque projecteur dispose d’une connectivité sans fil pour la connexion des iPads et des iPhones  laissant tous les participants afficher le contenu.

« Avec les MOOC, intégrer un grand nombre de supports, notamment des vidéos en ligne, des visuels interactifs, des jeux de diapositives et des documents didactiques, et disposer d’un accès à un projecteur pour diffuser une telle variété de contenu est primordial pour une bonne exécution des MOOC. Les projecteurs Epson dotés d’une sortie lumière couleur élevée sont conçus pour garantir une superbe qualité d’image et des couleurs éclatantes sur tout type de supports », déclare Neil Colquhoun, Directeur de la division Visual Instruments pour Epson au sein de la zone EMEAR (Europe, Moyen-Orient, Afrique et Russie).

La formation en entreprise revisitée

L’exemple des MOOC dans le secteur de l’éducation peut être également retenu pour le lieu de travail. Les MOOC révolutionnent la formation sur le lieu de travail en développant les compétences des employés, en réduisant le coût de la formation en entreprise ainsi qu’en générant un  vivier de talents potentiels avec des compétences de base exigées par les employeurs, garantissant une main d’œuvre pertinente et compétitive. En fait, 70 % de la formation en entreprise et des professionnels des RH voient des possibilités d’intégrer les MOOC dans leurs programmes d’apprentissage des entreprises[1] et 44 % des entreprises sont intéressées par la création de cours internes et la conservation des cours externes.[2]

Actuellement, quelques 40 % des entreprises au sein de l’UE se battent pour trouver des employés avec les compétences adéquates. Les MOOC pourraient s’avérer une des solutions pour s’attaquer au niveau de chômage élevé ainsi qu’à la pénurie de compétences en Europe.[3] Nombreuses sont les grandes entreprises, telles que Bank of America, à faire front avec les grandes universités européennes pour offrir des MOOC qui correspondent aux compétences de base requises pour les rôles spécifiques, transformant les MOOC en un outil de recrutement efficace permettant aux entreprises de former un vivier de talents potentiels et d’identifier des candidats avec les compétences adéquates.

En outre, les MOOC réduisent nettement le coût de la formation en entreprise. Par exemple, au Royaume-Uni, les dépenses annuelles des employeurs en matière de formation avoisinaient les 3 500 euros par personne formée.[4] Lorsqu’on pense que cela coûte environ 100 euros pour former un employé avec les MOOC, les avantages en termes de coût sont évidents.

McAfee, société de logiciels de sécurité, se débattait avec l’orientation des nouveaux embauchés, qui impliquait plus de 80 heures de formation. Les nouveaux  entrants éprouvaient des difficultés par rapport à la vitesse de la formation, la trouvant tantôt trop rapide, tantôt trop lente, et les vendeurs passaient un temps précieux à assurer une formation alors qu’ils auraient pu conclure des ventes. En réponse, McAfee s’est tournée vers les MOOC pour gagner du temps et de l’argent, permettant ainsi à ses employés de suivre la formation à leur rythme tout en faisant gagner du temps à son personnel des ventes. Le résultat est une augmentation considérable des ventes et une grande réduction des coûts de formation.[5]

Les MOOC ne sont pas une tendance éphémère. La demande des MOOC devrait augmenter puisque la génération Y (qui représentera la moitié de la main d’œuvre mondiale d’ici à 2020) accorde une grande importance à l’apprentissage et aux opportunités de développement qui tirent parti des nouvelles technologies collaboratives.

[1] FutureWorkplace, 2015

[2] FutureWorkplace, 2015

[3] Eurofound’s 3rd European Company Survey

[4] UK Commission’s Employer Skills Survey 2013: UK Results

[5] Forbes, How MOOCs Will Revolutionize Corporate Learning And Development