L’importance de l’écodurabilité pour les achats dans le domaine de l’informatique

Une enquête récente menée auprès de responsables informatiques européens révèle qu’ils prennent en compte l’écodurabilité dans leurs décisions d’achat de technologies informatiques.

L’étude, réalisée par Epson au salon CeBIT 2016 (le plus grand événement annuel du secteur technologique en Europe) a mis en évidence qu’un nombre croissant d’entreprises intelligentes sont déjà en train d’effectuer la transition vers des parcs d’équipement informatique plus écologiques afin d’assurer la pérennité de leurs environnements de travail.

89 % des personnes interrogées ont affirmé que les considérations environnementales jouent un rôle plus important ou ont maintenu leur importance au cours des trois dernières années. Par ailleurs, 51 % des personnes interrogées ont déclaré que les considérations environnementales jouent un rôle essentiel dans la décision de mettre à niveau la technologie de leur lieu de travail.

Pour un lieu de travail plus durable

Le 18 avril 2016, les nouvelles directives européennes relatives aux marchés publics sont entrées en vigueur. Avec ce nouveau cadre, toute procédure de passation de marché public doit être couverte par un rapport spécifique de l’adjudicateur public, expliquant les décisions liées à la procédure.

Les nouvelles directives entraînent une responsabilité accrue en matière d’achats de technologie, car les parties prenantes externes sont désormais en mesure de vérifier que l’obtention d’un marché public s’appuie sur le choix d’options les plus respectueuses de l’environnement.

Ces nouvelles règles constituent l’exemple le plus récent de la poussée de l’Union européenne en faveur de lieux de travail plus durables. Avec la COP21 et les projets de l’EU visant à développer une économie à faible émission de carbone d’ici 2050, l’impact environnemental des entreprises du secteur informatique sera examiné de plus en plus attentivement.

Satisfaire et même dépasser les exigences

Les technologies extrêmement précises, efficaces et compactes d’Epson sont conçues pour réduire l’impact environnemental et aider les clients à se conformer à la législation et à des objectifs de plus en plus stricts.

Tout particulièrement, dans le cadre de la surveillance de l’impact environnemental des entreprises du secteur informatique, le marché des imprimantes jet d’encre se développe de manière significative. En fait, les imprimantes jet d’encre vont représenter 34 % du marché total des imprimantes professionnelles d’ici 2019, selon une étude IDC.

En amorçant la transition et en adoptant des imprimantes jet d’encre WorkForce Pro d’Epson au lieu d’imprimantes laser, les entreprises peuvent réaliser des économies d’énergie de 96 %, réduire leurs émissions de CO2 de 92 % et produire 95 % de déchets en moins par rapport aux imprimantes laser comparables1, ce qui signifie que cela vaut vraiment la peine de se renseigner.

[1] Selon les tests effectués par BLI, sur plus de deux mois jusqu’en avril 2015. Comparaison effectuée avec une sélection de machines concurrentes, comme demandé par Epson. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.epson.fr/inkjetsaving