Les entreprises achètent-elles vraiment vert ?

Placez la planète avant les relations publiques

Les entreprises achètent-elles vraiment vert ?

L’effet des programmes RSE en demi-teinte sur l’opinion des clients s’est heureusement atténué ces dernières années. De nombreuses initiatives d’entreprise sont devenues des exercices artificiels d’écoblanchiment : une opportunité facile de faire parler de soi en bien et de permettre au département des relations publiques de cocher une case sur sa liste.

Pour les politiques RSE de la première heure, planter des arbres et acheter des crédits carbone suffisaient amplement, mais aujourd’hui les clients et les investisseurs demandent aussi : « Que fait votre entreprise pour vraiment réduire les émissions de carbone plutôt que de les compenser ? » reduce rather than offset carbon emissions?” 

Les clients attendent beaucoup de la politique de responsabilité sociale d’entreprise (RSE), mais les entrepreneurs partagent-ils leurs attentes ? Epson a réalisé une étude auprès des entreprises en Allemagne, en France et au Royaume-Uni pour le savoir.

 

Acheter vert est une des réponses

Aujourd’hui, faire preuve d’un véritable engagement RSE nécessite de réévaluer plus en profondeur le fonctionnement de son entreprise.

Les politiques d’achat vert sont un formidable indicateur de l’engagement des entreprises vis-à-vis du développement durable, car elles exigent une réflexion approfondie et une réelle intention d’améliorer l’entreprise en question, mais aussi le marché en général.

Étant elles-mêmes des consommatrices importantes, les entreprises peuvent augmenter de manière substantielle la demande en produits et services durables (et par conséquent l’approvisionnement), si elles les exigent de leurs fournisseurs.

Cela explique que de nombreuses entreprises responsables développent des « politiques d’achat vert » qui établissent clairement la durabilité d’un produit comme un critère d’achat aussi important que le prix ou la performance.

Étant donné notre gamme de produits, nous trouvions particulièrement intéressant de recueillir des informations sur le marché afin de connaître l’importance pour les entreprises des performances de durabilité dans leurs achats de produits électroniques de bureau comme les imprimantes et les projecteurs.

Seulement 25 % des entreprises sont dotées de normes d’achat vert

D’après notre étude, seulement un quart des plus grandes entreprises ont déjà, à ce jour, mis en place des normes d’achat vert concernant leurs investissements en équipement de bureau et seulement 19 % de toutes les entreprises ont des directives qu’elles sont obligéesde suivre.

Heureusement, si cela ne représente pour l’instant qu’une réelle minorité des entreprises, les tendances d’opinion sur le marché des affaires montrent que de plus en plus d’entreprises sont sur le point d’établir des normes vertes.

Notre étude a révélé qu’environ trois quarts des entreprises pensent que les économies d’énergie (78 %), l’impression écologique (72 %) la réduction des déchets (70 %) et celle des émissions de CO2 (69 %) sont des défis importants pour elles.

L’impact grandissant de l’efficacité énergétique sur les décisions d’achat

Si 78 % des personnes interrogées considèrent l’efficacité énergétique comme un défi important pour leur entreprise, elles semblent pourtant nombreuses à prendre leur temps avant de formaliser ce constat en politique d’achat vert.

Officieusement pourtant, les avantages de l’efficacité énergétique semblent réellement jouer un rôle croissant dans les décisions d’achat. À l’heure actuelle, par exemple, seulement 12 % des entreprises en Allemagne, en France et au Royaume-Uni considèrent le prix d’achat d’une imprimante comme le facteur le plus important dans une décision d’achat. En revanche, elles sont presque trois fois plus nombreuses (34 %) à reconnaître que le « coût du cycle de vie complet » d’une imprimante est plus important. Étant donné les prix élevés de l’énergie en Europe, l’efficacité énergétique est un élément clé du coût du cycle de vie (au même titre que les prix de l’encre).

Nous invitons fortement les entreprises que les coûts du cycle de vie complet de l’impression préoccupent, à se renseigner sur notre gamme WorkForce Pro RIPS.

Acheter vert vous donnera envie d’en faire plus

Comme le savent déjà les habitués de ce blog, Epson s’est fortement engagé à réduire les émissions de CO2 de 90 % sur tout le cycle de vie de l’ensemble de nos produits d’ici 2050. Il ne s’agit pas d’une opération de communication : depuis 2006, nous avons déjà réussi à réduire nos émissions de CO2 de 40 %, notre production de déchets de près de 30 % et notre utilisation d’eau de 56 %.

Mais nous restons une entreprise de technologie agissant dans l’un des marchés les plus dynamiques, innovants et concurrentiels au monde. Garantir la qualité des produits et la satisfaction des clients est crucial pour pérenniser notre succès.

De ce fait, nous avons aussi demandé aux entreprises de nous dire si elles étaient satisfaites de nos imprimantes compactes et écoénergétiques.

Bien que nous recherchions toujours à nous améliorer, nous avons été ravis d’entendre que plus de trois quarts des clients sont très ou totalement satisfaits de la qualité (80 %), de la fiabilité (75 %) et de la simplicité d’usage (81 %) de nos imprimantes.

Autre détail intéressant, malgré les performances de plusieurs de nos imprimantes en matière de développement durable, notre enquête a également révélé le souhait des entreprises de voir toujours plus d’améliorations. Contrairement aux précédentes questions, une majorité un peu moins importante d’entreprises a déclaré être très ou totalement satisfaite des économies d’énergie (78 %), de l’impression écologique (69 %), de la réduction des déchets (67 %) et de la réduction des émissions de CO2 (63 %) de nos imprimantes.

Oubliez la RSE, soyez durables

Dans le paysage économique actuel, l’expression « responsabilité sociale des entreprises » a pour ainsi dire disparu. Nous parlons désormais de durabilité et du besoin d’être économiquement, environnementalement et sociétalement durable.

Acheter vert, tout comme fabriquer vert, crée de nouvelles et fantastiques opportunités pour les entreprises de trouver de nouvelles sources de revenus et d’économies autant que de protéger notre environnement.

En s’engageant collectivement dans des politiques d’achat vert et de fabrication verte, les entreprises peuvent rapidement changer le marché tout entier, contribuant ainsi à réduire leur propre empreinte environnementale, mais aussi celle des autres.

Pour plus d’informations, veuillez consulter : www.epson.eu/maketheswitch