Habitudes de recyclage : les PME sont-elles performantes ?

Les PME n’arrivent pas à consolider leurs habitudes de recyclage

Habitudes de recyclage : les PME sont-elles performantes ?

Le recyclage est désormais un acte central de notre quotidien, à la maison comme au bureau. Grâce au travail d’information auprès du public et au concours des autorités locales et nationales, le tri des déchets en fonction des types de matériaux est quasiment devenu une attente sociale. Mais, selon une nouvelle étude 1, cette approche respectueuse de l’environnement est encore loin d’avoir été intégrée dans chaque aspect de nos pratiques professionnelles.

Avec tout le papier, le toner, l’énergie et les cartouches d’encre qu’elle nécessite, l’impression peut représenter l’une de nos activités quotidiennes aux conséquences les plus lourdes pour l’environnement, si la mauvaise technologie est utilisée. Malgré cela, 50 % des PME et 14 % des grandes entreprises interrogées ignorent ou ne se sentent pas concernées par l’impact de leurs habitudes d’impression sur l’environnement 1. Alors que la technologie jet d’encre, les règles d’impression et les certifications permettent de réduire considérablement les préjudices causés par l’impression, de nombreuses entreprises interrogées n’ont même pas réfléchi à l’adoption de ces méthodes.

Cela est d’autant plus surprenant si l’on considère qu’au sein du même groupe, le recyclage du papier et le recours à un éclairage à faible consommation d’énergie sont deux mesures relativement courantes. Étant donné les avantages en termes de coût et de productivité qu’offre le déploiement d’une solution d’impression plus durable, il est évident que les PME ont besoin d’une meilleure information pour pouvoir s’améliorer dans ce domaine. Seulement 26 % ont déclaré qu’ils avaient déjà commencé à utiliser du matériel tels que des ordinateurs et des imprimantes économes en énergie 1.

Même en Allemagne, où l’étude a montré que les entreprises sont considérablement en avance par rapport au reste de l’Europe sur la plupart des mesures, le taux d’adoption de solutions informatiques économes en énergie était tout aussi faible. Des différences évidentes entre les grandes entreprises et les PME sont également apparues : 39 % des entreprises de taille moyenne sont susceptibles d’utiliser des technologies économes en énergie, proportion qui tombe à seulement 8 % parmi les entreprises de taille plus modeste 1

Cela reflète le fait que les PME ne disposent pas des ressources nécessaires pour évaluer l’efficacité énergétique ou faire face à l’évolution des connaissances relatives à l’environnement. Pour que les PME puissent combler leur retard vis-à-vis de leurs plus grandes homologues, les entreprises technologiques doivent prendre leurs responsabilités et partager leurs compétences. Particulièrement lorsqu’il s’agit d’expliquer les avantages qu’offre l’impression jet d’encre.

La technologie jet d’encre d’Epson utilise jusqu’à 96 % 2 d’énergie en moins, émet 92 % 2de CO2 en moins, et produit jusqu’à 95 % 2de déchets en moins que les autres solutions concurrentes. Pour en savoir plus : www.epson.fr/make-the-switch

 

1Étude sur le développement durable, Quocirca, mai 2016

2Selon les tests effectués par BLI, 2015. Pour plus d’informations, consultez  www.epson.eu/inkjetsaving