Epson répond à « Envoyé Spécial » de France 2

Epson France publie la déclaration suivante en réponse au programme France 2 « Envoyé spécial : imprimantes, le coût de la panne » diffusé le jeudi 29 mars 2018

Epson répond à « Envoyé Spécial » de France 2

Levallois, le 30 Mars 2018 - Après le récent programme France 2 diffusé le 29 mars dernier, Epson ressent la nécessité de corriger certains points du programme qui, selon lui, sont extrêmement trompeurs et basés sur des faits erronés, biaisés ou partiels.
Epson rejette catégoriquement toute allégation d’obsolescence programmée. Une telle intention serait contraire à notre philosophie et aux principes de notre entreprise. Epson met tout en œuvre pour prolonger au maximum la durée de vie de ses imprimantes, pour maximiser l’investissement de nos clients, pour les satisfaire en leur garantissant un usage fiable et durable de nos produits. 

Une imprimante est un produit sophistiqué et la technologie des cartouches d'encre Epson, l'utilisation d'encre et les composants tels que le tampon encreur sont conçus pour garantir la fiabilité et la performance du système d'impression et permettre aux clients d'utiliser les imprimantes Epson en toute tranquillité. Trois principales informations communiquées lors du programme d’hier soir étant erronées,  Epson souhaite apporter des précisions aux consommateurs concernant chacun de ces points :

  • L’encre résiduelle dans les cartouches : est là pour protéger la tête d'impression dans l'imprimante. De même qu’il est exclu d’injecter de l’air lors d’une injection intra veineuse, il est essential d’empêcher que de l’air ne pénètre dans la tête d’impression en gardant un minimum d’encre à l’intérieur des cartouches.  Si de l’air pénètre dans la tête d’impression, la qualité d’impression sera dégradée (par exemple des pages blanches seront “imprimées” ou les documents seront ternes). Dans  certains cas, la tête d’impression peut être endommagée et nécessiter la réparation de l’imprimante (en raison de l’apparition de lignes blanches dans les documents imprimés, etc…)

    Epson a développé un grand nombre de types de cartouches, et si la quantité d’encre résiduelle dépend du type de cartouche, la quantité d'encre restante ne change pas au sein d'un type de cartouche1, même si le rendement indiqué est différent. Cela est dû à de nombreux facteurs, notamment la structure de la cartouche d'encre, les tolérances de fabrication et la précision du logiciel sur les anciens modèles. Epson offre aux consommateurs le choix entre des rendements petits, grands et extra-larges en offrant des quantités variables d'encre d'impression dans la cartouche en fonction de leurs besoins d'impression.

    Pour être clair, l'encre résiduelle est destinée à la protection du système. C’est de l’encre supplémentaire qui n'est pas incluse dans les calculs du rendement de la cartouche ou du coût à la page. Cette encre est spécifiquement destinée à toujours rester dans la cartouche. L'encre disponible pour l'impression fournit les rendements de page indiqués sur les emballages ou sur notre site web, conformément aux normes internationales ISO / IEC 24711 et ISO / IEC 24712. La quantité de ml indiqué sur l'emballage de la cartouche est l'encre totale contenue dans la cartouche comme requis par la loi, et comprend donc à la fois l'encre d'impression et l'encre résiduelle.
     
  • La puce sur la cartouche : le but de la puce sur la cartouche est d'enregistrer et de stocker le niveau d'encre d'impression restante dans la cartouche. Cette information est transmise à la puce à partir d'un compteur dans l'imprimante, qui compte le nombre de gouttelettes d'encre éjectées de la tête d'impression, et NON le nombre de pages.
     
  • Le tampon d'encre résiduelle de l’imprimante : il est conçu pour récupérer l'excès d'encre et éviter les fuites d'encre à l'intérieur ou à l'extérieur de l'imprimante. Si cela se produit, cela peut endommager l'imprimante et les zones environnantes. La saturation maximale du tampon d'absorption d'encre est définie en comptant les gouttelettes d'encre entrant dans le tampon.

    Pour les imprimantes d’entrées de gamme, le tampon encreur est un élément remplaçable par un technicien dans un centre de service. Le tampon encreur est conçu pour dépasser de manière significative l'utilisation normale de l'imprimante (en fonction de l'utilisation moyenne des utilisateurs). Par exemple, le tampon encreur de l'Expression Home XP-225 a une durée de vie de plus de 10 ans, en se basant sur le profil utilisateur moyen imprimant environ 40 pages par mois. D'autres modèles incluent des tampons encreurs facilement remplaçables par le client.

    REMARQUE: pour éviter les fuites, le compteur du tampon d'encrage ne doit jamais être réinitialisé sans avoir remplacé le tampon usagé.

« Epson met toujours le client au premier plan », déclare Ernest Quingles, directeur général d'Epson France. La meilleure façon - et la seule - de mener ses activités est d'obtenir la confiance de nos partenaires, et cela ne peut pas être réalisé par des pratiques inadéquates comme l'obsolescence programmée. Notre activité a été bâtie sur la création de produits véritablement excellents que nos clients utilisent et apprécient depuis de nombreuses années. »

Epson fournit à un large éventail de clients une impression stable et sans tracas. En réponse à la demande croissante pour l'impression sans cartouche, nous avons lancé en 2010 notre gamme d'imprimantes EcoTank qui offrent une impression sans cartouche incluant jusqu'à 3 ans d'encre.

Ernest Quingles ajoute : « Jusqu'à présent, nous avons vendu plus de 25 millions d'imprimantes EcoTank dans le monde entier aux personnes qui veulent une impression sans cartouche de haute qualité. »
Epson coopérera pleinement avec toute autorité compétente si elle nous contacte.

[1] Prenant un type de cartouche populaire comme exemple.

 

Response statement: Epson response to France 2 programme ‘Envoyé Spécial’

Epson France issues the following statement in response to the France 2 ‘Envoyé Spécial: Imprimantes, le coût de la panne’ programme in France broadcast on Thursday 29 March 2018.

Paris, France – 30 March 2018 – Following the recent France 2 programme which aired on 29 March, Epson feels the necessity to correct some of the points made in the programme which it believes were extremely misleading to consumers and based on incorrect, skewed or partial facts.

Epson categorically rejects all allegations of ‘planned obsolescence. Such actions would be completely contrary to our philosophy and principles of corporate behaviour. Epson strives to extend the life of its printer as long as possible to maximise the return for customers, and to ensure that they continue to enjoy reliable performance for as long as possible.

A printer is a sophisticated product and Epson’s ink cartridge technology, ink use and component parts such as the Waste Ink Pad (WIP) are designed to ensure printer system performance and reliability, and to allow customers to continue to use Epson printers with peace of mind. As the programme incorrectly addressed these areas, Epson would like to offer an explanation to customers about:

  • The remaining ink in your cartridge: is there to protect the printhead in the printer. In the same way that a saline drip cannot be allowed to run dry to prevent air entering the blood-stream, it is essential to prevent air from entering the printhead and to keep some ink inside the ink cartridge. If air is allowed to enter the printhead it can affect print quality (for example, “printing” blank pages, and faded printing output) and in some cases the printhead can be damaged to the extent that the printer has to be repaired (due to missing dots for example).

    Epson has many different cartridge types. While the amount of remaining ink may vary by differing cartridge types, the amount of remaining ink does not change within a cartridge typ1, even if the quoted page yield is different. This is due to many factors, including the structure of the ink cartridge, manufacturing tolerances and software accuracy on older models. Epson offers consumers the choice between small, large and extra-large yields by offering varying amounts of printing ink in the cartridge based on their printing needs

    To be clear the remaining ink is for system protection purposes and is additional ink that is not included in calculations of the cartridge page yield or cost per page and is specifically intended to always remain in the cartridge. The ink available for printing delivers the quoted page yields that conform to ISO/IEC 24711 and ISO/IEC 24712 international standards. The millilitres (ml) stated on the cartridge package is the total ink in the cartridge as required by law, and therefore includes both printing ink and remaining ink.
     
  • Chip on the cartridge: The purpose of the chip on the cartridge is to record and store the level of remaining printing ink in the cartridge. This information is passed to the chip from a counter within the printer, which counts the number of ink droplets ejected from the printhead, NOT the number of pages.
     
  • The Waste Ink Pad (WIP) in your printer: is designed to catch excess ink and prevent ink leakage inside or outside of the printer. If this should happen, it may cause damage to the printer and its surrounding areas. The maximum saturation of the ink absorption pad is defined by counting the droplets of ink entering the pad.

    For lower priced printers, the WIP is a Service Centre replaceable item. In this case, the WIP is designed to significantly exceed normal usage of the printer (based on typical customer usage). For example the Expression Home XP-225 has a rated WIP life in excess of 10 years, based on past typical customer profile of printing around 40 pages per month. Other models include customer replaceable WIPs.

    NOTE: To avoid leakage, the Waste Ink Pad counter should never be reset without replacing the used pad.

“Epson does and always has put the customer first,” states Ernest Quingles, Managing Director Epson France. “The best way – and the only way – to conduct business is by obtaining the ongoing trust and custom of our stakeholders, and this cannot be achieved through improper practices like planned obsolescence. Our business has been built on creating truly excellent products that our customers use and appreciate over many years.”

Epson provides a wide range of customers with stable and hassle-free printing. In response to growing demand for cartridge-free printing, in 2010 we launched our range of EcoTank printers which provide cartridge-free printing with up to 3 years of ink included.

Quingles adds: “To date we have sold over 25 million EcoTank printers worldwide to people who want high quality cartridge-free printing.”

Epson will fully cooperate with any formal investigation should it be contacted.

[1] Taking one popular cartridge type as an example