Développement durable et achat de matériel informatique

Le sondage que nous avons mené lors du CeBIT 2016 montre que la plupart des professionnels de l’informatique prennent en compte l’impact écologique du produit lors de l’achat.

Développement durable et achat de matériel informatique

Neuf professionnels de l’IT sur dix insistent sur l’importance de l’impact écologique du produit lors de leur décision d’achat.

Une récente étude menée auprès de professionnels de l’informatique européens montre que l’impact écologique d’un produit informatique constitue un facteur de choix important dans la décision d’achat finale.

Le sondage, réalisé par Epson au CeBIT 2016 (le plus grand événement annuel d’Europe dédié à la technologie industrielle), met en évidence un nombre croissant d’entreprises intelligentes qui se sont déjà tournées vers des parcs informatiques plus respectueux de la planète afin de rendre leurs environnements de travail plus durables.

89 % des personnes interrogées ont déclaré que l’importance des questions environnementales s’est accrue ou est restée la même au cours des trois dernières années. Et 51 % des sondés ont déclaré que les questions environnementales ont joué un rôle important dans leur décision de mettre à niveau la technologie présente sur leur lieu de travail.

Encourager l’émergence de lieux de travail plus durables

Le 18 avril 2016, les nouvelles directives de la Commission Européenne relatives aux marchés publics sont entrées en vigueur. Ces nouvelles règlementations stipulent que toute procédure d’attribution d’un marché public doit être soumise à un rapport spécifique de la part de l’acheteur public, expliquant les décisions relatives à la procédure.

L’une des conséquences de ces nouvelles directives est une augmentation des responsabilités en ce qui concerne l’achat de technologies, les acteurs externes étant désormais en mesure de vérifier si les marchés publics ont opté pour la proposition la plus respectueuse de l’environnement.

Ces nouvelles règlementations sont le dernier exemple en date de la volonté de l’UE d’aller vers des lieux de travail plus durables. Suite à la COP21 et à l’objectif, mené par l’Europe, de développement d’une économie pauvre en émissions de CO2 d’ici 2050, l’impact environnemental des solutions informatiques équipant les entreprises sera de plus en plus surveillé.

Satisfaire (et surpasser) les exigences

Les technologies compactes, économes en énergie et de précision Epson sont conçues pour réduire l’impact environnemental et aider leurs utilisateurs à respecter les objectifs et les lois de plus en plus contraignantes dans ce domaine.

Dans le contexte particulier de la surveillance de l’impact environnemental des solutions informatiques équipant les entreprises, le marché des imprimantes à jet d’encre est en forte croissance. Les imprimantes à jet d’encre représenteront en effet 34 % du marché total des imprimantes professionnelles d’ici 2019, selon les recherches de l’IDC.

En passant des imprimantes laser aux imprimantes à jet d’encre WorkForce Pro d’Espon, les entreprises peuvent réaliser 96 % d’économies d’énergie, et réduire de 92 % leurs émissions de CO2 et de 95 % leur production de déchets par rapport à des imprimantes laser similaires. 1En découvrir davantage pourrait donc s’avérer particulièrement intéressant.

i Selon les tests effectués par BLI, sur plus de deux mois jusqu’en avril 2015. Comparaison effectuée avec une sélection de machines concurrentes, comme demandé par Epson. Consommation d’énergie calculée en kWh pour cinq minutes d’impression, comparée à des imprimantes et à des photocopieurs laser. Pour plus d’informations, rendez-vous sur : www.epson.fr/inkjetsaving