Des décisions difficiles attendent les entreprises européennes concernant leurs relations avec la technologie

Les points de vue d'experts mondiaux de l'industrie, de dirigeants d'entreprises et d'employés mettent en avant des écarts considérables l'anticipation, la compréhension et les enjeux d'un avenir technologique

Des décisions difficiles attendent les entreprises européennes concernant leurs relations avec la technologie

Au cours des prochaines années, nos industries et nos environnements de travail vont subir une transformation radicale, qui va redéfinir l'organisation des entreprises et les méthodes de travail. De la fabrication à la formation, en passant par le commerce et la santé, des décisions cruciales doivent être prises afin de saisir les opportunités à venir. Les façons dont nous sensibilisons et formons les individus, réglementons l'industrie et garantissons la compétitivité des entreprises et leur rôle au sein de la société, sont sujettes à de vives discussions.

Dans cet esprit, Epson a récemment entrepris une étude visant à comprendre à la fois les grandes tendances attendues en matière de technologies dans l'environnement professionnel et la façon dont elles vont transformer les méthodes de travail, ainsi que la volonté des personnes à accepter ces changements. Cette étude inédite, menée dans les cinq principaux pays européens, a évalué la position de plus de 7 000 dirigeants d'entreprises et employés à l'égard d'informations fournies par 17 experts mondiaux. Les résultats obtenus indiquent que les individus, les employeurs et les responsables politiques vont devoir prendre des décisions difficiles en ce qui concerne l'adoption des technologies. Ces choix pourraient bien avoir des conséquences sur l'employabilité des personnes, les performances des entreprises et la compétitivité internationale. Ils sont donc accueillis avec des sentiments mitigés quant aux avantages potentiels (et aux menaces perçues) de la technologie dans les différentes industries et économies.

Dans tous les secteurs, y compris la santé, l'éducation, le commerce et l'industrie, plus de la moitié (57 %) des salariés européens pense que les modèles industriels et organisationnels seront perturbés par la technologie dans les 10 prochaines années, et 6 % affirment que leurs postes n'existeront plus. Selon les modèles actuels, ce chiffre indique que le taux d'emploi pourrait diminuer jusqu'à atteindre 64 %, un niveau inférieur à celui d'il y a 10 ans1. Malgré cela, lorsqu'elles voient comment la technologie pourrait façonner leurs lieux de travail, 72 % des personnes interrogées affirment voir l'avenir avec optimisme et 65 % déclarent avoir la volonté de se former à de nouvelles fonctions.

Toutefois, cet optimisme pourrait être vain si les entreprises elles-mêmes ne s'efforcent pas d'optimiser la possibilité offerte par les nouvelles technologies. Avec seulement 14 % des employés considérant leur entreprise comme « excellente » dans le suivi des évolutions technologiques, et moins d'un tiers (28 %) estimant que leur entreprise est particulièrement efficace dans la mise en œuvre de nouvelles technologies, reste à savoir à qui il incombe d'en favoriser l'intégration et l'utilisation.

Cependant, tout le monde reconnaît que notre « monde du travail » tel que nous le connaissons aujourd'hui est amené à se transformer. Notre capacité d'adaptation et d'évolution, en tant qu'individus, entreprises et nations, déterminera nos chances de réussite.

Dans le cadre d'une série de billets, nous partagerons les observations de cette étude et examinerons les écarts identifiés dans l'anticipation des entreprises et la sensibilisation des individus aux avantages de la technologie. Nous étudierons également la responsabilité et la façon de se préparer au mieux à l'avenir. Bien que la technologie puisse provoquer des changements importants, il existe toujours la volonté humaine de créer une société meilleure. Par ailleurs, la technologie n'est pas une fin en soi, mais un moyen d'améliorer les choses. Toutefois, il est clair que des décisions sensibles attendent les entreprises européennes quant à leur position face à la technologie.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Retrouvez toutes les observations en téléchargeant l'intégralité de l'étude ici