La capacité à travailler en tant qu'indépendant va devenir une compétence clé sur les CV

La technologie offrira davantage d'opportunités aux salariés qui ont un bon esprit d'équipe, mais surtout une excellente autonomie.

La capacité à travailler en tant qu'indépendant va devenir une compétence clé sur les CV

La connectivité modifie nos vies quotidienne et professionnelle.  Par conséquent, les générations futures deviendront de véritables experts du travail en autonomie et excelleront à collaborer grâce à des moyens virtuels à grande échelle.

Cette tendance va bouleverser le monde du travail pour un grand nombre de salariés européens. Au fur et à mesure de la progression de la technologie, nos salles de classe et de réunion seront davantage équipées de technologie, selon une étude récemment menée par Epson au cours de laquelle 17 experts et plus de 7 000 salariés européens ont été interrogés.

Éduquer l'avenir

Nos systèmes d'éducation évoluent dans un monde où la collaboration créative et le méta-apprentissage régneront. Selon 70% des personnes interrogées, les enseignants ne seront plus les seuls responsables de la transmission de connaissances. Au contraire, ils joueront le rôle encore plus essentiel de guide pour les élèves tout au long de leur processus d'apprentissage. En outre, comme en conviennent 64% des sondés, l'application des compétences analytiques et informatiques sera au centre du système éducatif de demain.

Or, cet avenir ne s'annonce pas sans piège. 69% des personnes interrogées craignent qu’une trop forte dépendance à l’égard de la technologie pour accéder à l’information puisse provoquer une diminution des connaissances générales. Par ailleurs, ainsi qu'affirment 67% des sondés, la rétention des connaissances ne sera plus l'objectif de l'éducation au fur et à mesure de l'accessibilité constante des informations.

Une collaboration virtuelle

D'après 74% des personnes interrogées, la technologie peut révolutionner l'éducation et le monde du travail. Cependant, aucune application virtuelle ne pourra jamais remplacer les contacts en personne pour développer des relations, un positionnement remis en question par l'émergence des technologies du futur, comme l'annonce le développement de la projection holographique.

En parallèle de cette expansion virtuelle, seuls 30% des sondés pensent que l'évolution des lieux de travail physiques améliorera les relations entre les employés. Toutefois, les outils hors ligne et en ligne sont toujours étroitement liés. Comme en conviennent 71% des sondés, « l'apprentissage mixte » rendrait l'éducation plus dynamique et les enseignants plus efficaces.

Un monde de travail international

Les nouvelles technologies renforceront la collaboration entre les employés à l'échelle locale comme internationale, même s'il sera essentiel de proposer des formations aux employés et de les aider à adopter ces nouveautés.

Selon 71% des personnes interrogées, les futures salles de réunion seront entièrement virtuelles : les employés implantés aux quatre coins du globe utiliseront des technologies, comme la réalité augmentée et les projecteurs holographiques, pour participer à des groupes de travail en temps réel. Toutefois, le manque de compréhension générale quant à la meilleure façon d'utiliser ces technologies représente une lacune importante. Au fur et à mesure que les générations futures se familiariseront avec les nouvelles technologies, les salariés actuels devront nécessairement se former dans des domaines qui leur sont aujourd'hui totalement inconnus.

La volonté d'apprendre

Afin de favoriser cette familiarisation technologique, il sera essentiel de motiver les salariés. Comme le remarquent de manière très pertinente 65% des sondés, les employés devront se former à un poste différent s'ils estiment leur emploi menacé et les entreprises devront tirer parti de cette volonté d'apprendre en vue de bénéficier au mieux des opportunités fournies par les nouvelles technologies.

L'éducation dans le monde du travail de demain nécessitera un vaste éventail de nouvelles compétences, centrées sur l'imagination, la compréhension, la compassion et le développement des relations en particulier. La reconnaissance de ces compétences et l'implication des salariés pour favoriser et soutenir la croissance joueront un rôle essentiel dans la préparation à la transformation technologique de l'industrie.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Retrouvez toutes les observations en téléchargeant l’intégralité de l’étude ici