Avantages des audits énergétiques pour votre entreprise

Optimiser les avantages des audits énergétiques

Avantages des audits énergétiques pour votre entreprise

De plus en plus, les clients, les investisseurs et les législateurs s’attendent à ce que les entreprises accordent autant d’attention au développement durable de leur environnement et de la société, qu’à leur modèle financier.

Les diagnostics énergétiques imposés dans le cadre de la directive européenne sur l’efficacité énergétique sont entrés en vigueur le 5 décembre 2015. Il est désormais obligatoire pour toute entreprise de plus de 250 employés ou dont le chiffre d’affaires annuel est supérieur à 50 millions d’euros, ou dont le bilan annuel total dépasse 43 millions d’euros, d’effectuer un audit au moins tous les quatre ans.

Cependant, les micro-entreprises et les PME en dessous de ces seuils sont également vivement encouragées à considérer ces diagnostics énergétiques comme des avantages plutôt que comme un fardeau réglementaire à éviter.

En réalité, les diagnostics énergétiques aident les entreprises en leur fournissant des données qui leur permettent de comprendre plus précisément leur activité. Les entreprises les plus performantes utilisent ces informations pour saisir certains des avantages concurrentiels présentés ci-dessous.

Accroître la compétitivité et la culture de l’entreprise

Les diagnostics énergétiques agissent comme catalyseurs pour la réalisation d'économies et l’amélioration de l’entreprise, qui entraînent une plus grande compétitivité. La mise en œuvre des pratiques les plus recommandées contribue à calculer une base de coûts plus juste, tout en offrant un positionnement plus compétitif sur le marché, mais également à entretenir un environnement d’innovation. En tirant parti des diagnostics énergétiques pour encourager les solutions innovantes, l’entreprise peut s’appuyer sur une culture nourrie d’idées compétitives qui profitera à l’entreprise dans son ensemble.

Meilleure gestion et investissement plus attrayant

Développer et mettre en œuvre des compétences dans le domaine du développement durable est la preuve d'une gestion performante et flexible. Ce qui atteste d’une culture d’entreprise positive auprès des investisseurs et des actionnaires. En affichant votre volonté d’ancrer des pratiques durables dans le temps, vous montrez également la volonté de l’organisation de s’adapter sur un marché mondial de plus en plus compétitif.

Conformité pour les appels d’offres publics

Les pratiques durables et l’efficacité énergétique font partie d’un processus d’appels d’offre compétitif pour les contrats du secteur public. L’article 6 de la directive européenne sur l’efficacité énergétique 1prévoit que les États membres n’acquièrent que des « produits, services et bâtiments à haute performance énergétique ». Étant donné qu’en 2009 les approvisionnements du secteur public représentaient environ 16 % du PIB de l’UE 2, soit environ 2 200 milliards d’euros, il s’agit d’un facteur important pour toutes les entreprises. 

Une entreprise plus citoyenne

Le cadre 2030 défini par l’UE en matière de climat et d’énergie fixe un objectif clé : l’amélioration de 27 % de l’efficacité énergétique. Pour atteindre cet objectif, les actions mises en place par les gouvernements doivent être appuyées par l’engagement des entreprises de toutes tailles, des micro-entreprises et PME aux entreprises d’envergure mondiale, à adopter de meilleures pratiques.

Si nous souhaitons continuer à jouer un rôle positif dans la société, le monde des affaires ne doit pas seulement s’engager à adopter des pratiques durables, mais le faire réellement. Plus que jamais, cette perception positive peut soutenir directement notre réussite. Une étude Nielsen de 2015 4a montré que 45 % des habitudes d’achat des consommateurs sont fortement ou très fortement influencées par les pratiques environnementales durables d’une entreprise. 

Conseils sur l’audit de votre entreprise

Quelle est la prochaine étape ? La législation applicable aux audits peut varier d’un État membre de l’Union Européenne à un autre, mais certains principes sont universels :

  • Faire appel aux services d’un auditeur professionnel accrédité
  • Ne pas présumer que réduire le coût d’un audit constitue une économie profitable à votre entreprise

Comprendre l’impact de l’environnement législatif au niveau national, par exemple :

Le Royaume-Unia imposé la directive européenne sur l’efficacité énergétique dans le programme ESOS 5 et les audits doivent être effectués par un expert ESOS. La date limite de la première conformité fixée au 5 décembre 2015 est passée, et l’application devait avoir lieu à partir de janvier 2016. Le non-respect entraîne une amende de 50 000 £, à laquelle 500 £ supplémentaires peuvent s’ajouter par jour ouvré si l’infraction se prolonge. Notez que même si le programme ESOS a été initialement implémenté dans le cadre d’une directive européenne, il est peu probable que la sortie prochaine du Royaume-Uni de l’Union Européenne ait des conséquences sur cette réglementation qui fait désormais partie des pratiques courantes.

L’Allemagnea mis du temps à adopter la directive. Les amendements législatifs sont en effet entrés en vigueur en avril 2015. Les experts chargés des audits énergétiques doivent être inscrits auprès de l’Office fédéral de l’économie et du contrôle d’exportation (BAFA) et les audits doivent porter sur un minimum de 90 % de la consommation d’énergie totale. Le non-respect entraîne une amende de 50 000 €, mais les pénalités seront probablement étudiées au cas par cas, étant donné que l’implémentation a été mise en place tardivement.

La Francea rapidement implémenté la législation, dès juillet 2013. Le premier audit sera considéré acceptable s’il porte sur 65 % de la consommation en énergie d’une entreprise, puis sur 80 % pour les audits suivants. Le non-respect déclenchera l’envoi d’un avertissement formel exigeant la mise en place d’actions. Les pénalités supplémentaires seront appliquées au cas par cas et plafonnées à 2 % du chiffre d’affaires annuel de l’année précédente.

L’Italiea légiféré sur les changements le 4 juillet 2014, sans définir clairement les audits, sinon en indiquant que ces derniers doivent être « proportionnels » et « suffisamment représentatifs » 6. Les entreprises consommant beaucoup d’énergie qui passent en dessous du seuil défini par l’Union Européenne, soit une intensité supérieure à 2,4 GWh/an et des coûts énergétiques supérieurs à 3 % du chiffre d’affaires, devront également se soumettre à des audits énergétiques réguliers. En cas de non-respect, les amendes peuvent s’élever de 4 000 € à 40 000 €.

L’Espagnea également mis du temps à implémenter la décision. Le décret royal légiférant sur les audits énergétiques a finalement été publié le 14 février 2016. La date limite des premiers audits est définie au 14 novembre 2016, soit neuf mois après l’entrée en vigueur. Les audits doivent porter sur au moins 85 % de la consommation d’énergie et les résultats doivent être communiqués au Ministère de l’industrie, de l’énergie et du tourisme dans un délai de 3 mois. En cas de non-respect, des amendes plafonnées à 60 000 € peuvent être appliquées. Après une adoption lente, l’Espagne semble très déterminée à appliquer la législation.

Au sein d’Epson, nous nous sommes déjà fortement engagés pour le développement durable et le « triple résultat » de l’impression jet d’encre professionnelle, au moyen de notre initiative « Amorcez la transition ». Notre programme « Vision Environnementale 2050 » nous engage à réduire nos émissions de CO 2de 90 % d’ici 2050, à éliminer totalement les gaz à effet de serre autres que CO 2et à nous engager à collaborer avec la communauté locale pour garantir un impact environnemental et sociétal positif.

Les audits énergétiques agissent comme des catalyseurs pour les pratiques tournées vers le développement durable. Il est évident qu’ils procurent de nombreux avantages. Si une entreprise investit dans une organisation plus durable, cela ne reflète pas simplement son intelligence, mais son sens des responsabilités. Tel devrait être le modèle à atteindre.

Pour en savoir plus sur l’initiative « Amorcez la transition » d’Epson, cliquez ici

eedguidebook.energycoalition.eu/public-procurement.html

ec.europa.eu/trade/policy/accessing-markets/public-procurement/

ec.europa.eu/clima/policies/strategies/2030/index_en.htm

www.nielsen.com/us/en/insights/news/2015/sustainable-selections-how-socially-responsible-companies-are-turning-a-profit.html

www.gov.uk/guidance/energy-savings-opportunity-scheme-esos

ec.europa.eu/energy/sites/ener/files/documents/2014_neeap_en_italy.pdf