5 conseils pour stimuler l’innovation et la collaboration

Le marché de l’Éducation à l’échelle internationale pèse plus de 5 milliards de dollars (soit  4.5 milliards d’euros) selon un rapport publié par EdTechX, sommet majeur des entreprises mondiales du secteur de l’Éducation.

Le marché de l’Éducation à l’échelle internationale pèse plus de 5 milliards de dollars (soit  4.5 milliards d’euros) selon un rapport publié par EdTechX, sommet majeur des entreprises mondiales du secteur de l’Éducation. Cela représente huit fois la taille du marché des logiciels et trois fois le marché des médias et du divertissement[1]. Néanmoins, comme le rapport le souligne, le secteur n’est numérisé qu’à 2 %. Le financement des écoles est longtemps resté une entrave à la technologie dans les salles de classe ; et en ce qui concerne la main d’œuvre, l’investissement requis pour développer constamment les compétences des employés afin de répondre aux changements rapides du marché et de l’économie semble faire partie d’un cycle sans fin. L’apprentissage en continu constitue désormais la norme, mais investir dans les bonnes technologies pour garantir que les étudiants, les employés en formation et les employés tireront le meilleur parti de l’expérience n’est pas toujours une tâche aisée.

Travaillant en étroite collaboration avec les écoles et les entreprises en vue d’offrir une technologie collaborative sur le lieu de travail, Neil Colquhoun, directeur exécutif de Visual Instruments au sein d’Epson Europe déclare : « En intégrant les technologies, telles que les projecteurs interactifs, dans la salle de classe comme sur le lieu de travail, nous mobilisons les étudiants et les employés pour un espace encore plus numérisé. L’interaction avec la technologie est définitivement un avantage, mais ce qui apporte le plus de valeur ajoutée est la façon dont elle privilégie les échanges et la collaboration entre les groupes et les équipes. La plupart des innovations proviennent de la collaboration et l’innovation fait avancer l’économie ».

Les co-fondateurs d’EdTechX, Benjamin Vedrenne-Cloquet et Charles McIntyre s’accordent pour le dire : « l’éducation numérique est le bouton de réinitialisation de l’économie mondiale ». Voici donc quelques conseils pour veiller à ce que la technologie devienne « incontournable » et pas seulement « recommandée » :

1. Investissez dans la technologie collaborative

L’Éducation n’est pas juste une question de connaissances : il s’agit d’apprendre en mettant en avant la collaboration. « Nombreux sont les individus qui prennent conscience des limites des technologies d’apprentissage qui ne sont pas axées sur l’interaction ni sur la collaboration », déclare Colquhoun. « Nous soutenons la technologie collaborative, comme les projecteurs interactifs, parce que nous savons comment ils fonctionnent sur le terrain, rassemblant les étudiants et les employés dans l’environnement d’apprentissage ».

2. Obtenez des résultats concrets et profitables

Les écoles et les organisations n’ont plus besoin d’acheter des appareils associés pour favoriser l’interaction. Aujourd’hui, de nombreuses technologies, comme le projecteur interactif, utilisent le Wi-Fi/Bluetooth pour se connecter à n’importe quel appareil adapté. Cela permet aux personnes utilisant n’importe quel appareil de participer à une activité, de partager facilement des dossiers, d’annoter conjointement des documents, sans compter les nombreuses autres possibilités qui concrétisent l’apprentissage collaboratif et flexible.

Le principe de type « Apportez votre propre appareil » (BYOD) se généralisant en salles de classe comme en salles de réunion à travers toute l’Europe, la flexibilité n’est qu’un avantage. « Les écoles et les organismes de formation se connectent avec les étudiants et les employés à leur propre niveau, selon un système qu’ils comprennent et qu’ils connaissent bien », déclare Colquhoun. « Ils peuvent transformer ce qui était à l’origine une distraction en véritable outil d’apprentissage. Il s’agit là d’un formidable investissement ».

3. Privilégiez les individus qui utilisent la technologie

Un récent rapport de l’OCDE sur l’intégration des technologies dans le secteur de l’Éducation désigne EdTech comme un allié de taille pour les enseignants qui se concentrent sur l’éducation fondée sur la recherche (autre tendance croissante de l’enseignement), la résolution des problèmes et le travail en groupe[2].

La réponse est claire de la part des enseignants et des formateurs qui utilisent cette technologie dans leurs salles de classe et des équipements de formation au quotidien : ils acceptent que la technologie n’est pas une solution en elle-même, mais qu’elle leur permet d’adapter leurs cours aux besoins individuels de leurs étudiants. Elle accroît l’interactivité et s’oriente davantage sur les étudiants plutôt que sur les enseignants.

4. Repensez les approches archaïques

L’innovation et la numérisation ouvrent de nouvelles opportunités pour repenser la façon de faire les choses ; et l’Éducation n’échappe pas à la règle. La Commission européenne pèse de tout son poids afin de promouvoir l’innovation et la technologie pour l’économie de demain à l’échelle de l’Europe. Les initiatives pédagogiques tournées vers la technologie sont considérées comme la clé pour donner un nouvel élan à de nombreux secteurs. Pour l’expliquer, la Commission a attribué à EdTech le succès de son projet iTEC, conçu afin d’identifier les obstacles et de combler les lacunes dans le processus allant de l’idée à la mise sur le marché en matière d’innovation des soins. Et ce n’est qu’un exemple, la liste est longue.

5. Donnez aux étudiants et aux employés la chance de s’adapter au lieu de travail de demain

L’innovation et la numérisation introduisent de profonds changements sur le lieu de travail et les compétences doivent s’adapter tout aussi rapidement. La formation de l’entreprise peut s’avérer extrêmement coûteuse, notamment pour les PME. Aussi, plus le choix est vaste, mieux c’est.

Si les étudiants et les employés d’aujourd’hui doivent être à la hauteur de la transformation des compétences de demain, ils devront être en mesure de prendre en charge leurs propres apprentissage et développement individuels. Toutefois, ils ne sont pas obligés de le faire seuls. De plus en plus d’écoles et d’organisations ont conscience des avantages de la technologie comme outil ouvert à tous pour tirer parti de la révolution de l’innovation collaborative qui stimule notre économie de demain.

[1] http://ecosystem.edtechxeurope.com/2016-edtech-report

[2] P.38, Connectés pour apprendre ? LES ÉLÈVES ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES Principaux résultats, OCDE 2015