3 bonnes raisons d’embaucher un Responsable Robotique

Découvrez comment des secteurs, de la fabrication et la logistique à ceux de la santé et du commerce, commencent à réaliser la part grandissante que l’automatisation va occuper dans leur avenir.

3 bonnes raisons d’embaucher un Responsable Robotique

Sur le lieu de travail de demain, les robots vont permettre de réaliser d’énormes progrès. La robotique représentera un marché de 1 200 milliards de dollars à l’horizon 2025[1] (soit 1 050 milliards d’euros) et ce sont des pans entiers de l’industrie, comme les secteurs de la fabrication, de la logistique, de la santé et du commerce qui commencent à réaliser la part grandissante que l’automatisation va occuper dans leur avenir. Et ce futur est beaucoup plus proche que ce que l’on pourrait croire.

De plus en plus, les industries cherchent une technologie plus sophistiquée, qui utilise des robots pour remplir des rôles toujours plus précis et mener à bien des tâches extrêmement complexes grâce à des fonctions de détection avancées. L’époque des robots qui n’étaient affectés qu’à de simples tâches de manutention de pièces lourdes est bel et bien révolue. Nous envisageons un avenir où robots et êtres humains coexistent, un futur automatisé dans lequel la population active est libérée des tâches subalternes et monotones pour pouvoir enfin donner libre cours à sa pleine créativité. Cela permettra également de développer une main d’œuvre beaucoup plus qualifiée. 

Plusieurs tendances du marché convergent en ce moment et indiquent que le temps de l’automatisation est venu pour l’Europe. En effet, elle fait face actuellement à une population vieillissante en hausse et à l’émergence d’une classe moyenne globale. Cependant, et c’est un élément peut-être encore plus important pour le secteur de la fabrication, on assiste à un mouvement de retour de la production en Europe. Le coût de l’installation de robots diminue et, contrairement aux coûts de main d’œuvre, il reste comparable aux quatre coins du monde. On constate que les robots gomment les inégalités en termes de coût de main d’œuvre et qu’ils favorisent le retour des activités manufacturières en Europe.

Au beau milieu de notre 30ème année de présence robotique sur le sol européen, la nouvelle technologie de détection Force Guide Sensor d’Epson vient offrir une précision plus grande encore qui propulse les robots au cœur de cette vision d’avenir. Nous sommes en mesure de répondre à la demande du marché en matière de robots doués d’une précision extrême.  Utilisé dans nos robots, le capteur de force permet à ceux-ci de comprendre la force qu’ils appliquent aux objets qu’ils manipulent, ce qui leur permet d’effectuer des tâches qui nécessitaient auparavant une perception humaine.

La vitesse à laquelle certains secteurs rattrapent leur retard ne dépend que d’eux mais, avec l’estimation de Myria Research qui prévoit que d’ici 2025 plus de 60 % des 1 000 entreprises les plus importantes au monde (tous segments confondus) compteront un responsable robotique (et ses rôles associés) parmi leur personnel, il s’agit d’un élément important à prendre en compte pour l’avenir de toute entreprise (et qui n’est pas sans rappeler l’essor du Directeur des Systèmes d’Information (DSI) dans les années 70[2]).

Le RR sera évidemment responsable de tout ce qui a trait aux robots, mais le fait de placer un RR à la tête de la robotique de l’entreprise comporte toutefois des avantages beaucoup plus significatifs :

1. Il ou elle identifiera efficacement les tâches qui doivent être transférées aux robots

Donnez la possibilité à votre équipe de se concentrer sur les éléments à valeur ajoutée du processus de fabrication, tels que la créativité et la stratégie. Le RR s’assurera que les robots et les employés sont en mesure de travailler efficacement côte à côte, permettant ainsi une transition en douceur du processus vers les robots.

2. Il ou elle répondra aux besoins d’une population active en pleine mutation grâce à une évolution du domaine professionnel adaptée

Dans l’UE, le pourcentage d’employés dans la tranche d’âge des 55-64 ans est passé de 39,9 % en 2003 à 50,1 % en 2013, un taux qui va continuer à augmenter[3].Une priorité absolue pour les entreprises du futur va être de répondre aux besoins de cette population active vieillissante (et qui travaille plus longtemps). Conséquence naturelle du processus de vieillissement chez l’homme, les compétences sensorielles et manuelles déclinent. Le lieu de travail de demain devra donc s’adapter afin de tenir compte des besoins des employés plus anciens et de les protéger (en termes de fonctionnement et de sécurité). 

3. Il ou elle garantira la réussite de l’entreprise durant les phases de changement

Les robots peuvent aider à conserver un avantage concurrentiel grâce à des coûts plus faibles une fois le rapatriement des activités de production effectué. Avec le retour de la fabrication « à la maison », le RR s’assurera que les robots sont correctement déployés sur le lieu de travail, automatisant les éléments adéquats des processus pour réduire les frais généraux, tout en s’assurant que des tâches restent en place pour être effectuées par une main d’œuvre humaine.

Si vous n’avez pas encore réfléchi à embaucher un RR, plusieurs conditions du marché font leur apparition et plaident en faveur d’une automatisation robotique accrue en Europe. Tout d’abord, des classes moyennes en augmentation créent une plus grande demande en matière de biens de consommation. Deuxièmement, de nombreuses entreprises mondiales rapatrient leurs activités de fabrication. Et troisièmement, ces entreprises découvrent qu’un vieillissement de la population active mène à un manque de personnel pouvant occuper des postes de fabrication. Par conséquent, de nouvelles façons de conserver efficacement des niveaux de production capables de répondre aux besoins du marché doivent être trouvées. Même si les robots n’auront jamais la possibilité de remplacer la valeur qu’apportent les êtres humains sur le lieu de travail, ils offriront tout de même leur propre valeur. Une stratégie robotique bien pensée repose sur un RR pour concrétiser cette valeur ajoutée.

[1] Myria Research, The Chief Robotics Officer, janvier 2015. Rapport complet disponible en ligne.

[1] Myria Research, The Chief Robotics Officer, janvier 2015. Rapport complet disponible en ligne.

[1] Myria Research, The Chief Robotics Officer, janvier 2015. Rapport complet disponible en ligne.

[1] Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail. https://osha.europa.eu/en/themes/osh-management-context-ageing-workforce


[1] Myria Research, The Chief Robotics Officer, janvier 2015. Rapport complet disponible en ligne.

[2] Myria Research, The Chief Robotics Officer, janvier 2015. Rapport complet disponible en ligne.

[3] Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail. https://osha.europa.eu/en/themes/osh-management-context-ageing-workforce